Élection: l'implication russe ne fait aucun doute pour l'ambassadrice à l'ONU

L'ambassadrice américaine Nikki Haley a fait valoir qu'il n'y... (Photo Seth Wenig, AP)

Agrandir

L'ambassadrice américaine Nikki Haley a fait valoir qu'il n'y avait pas de contradiction entre sa position tranchée et les déclarations publiques à répétition de Donald Trump tentant de minimiser le rôle de la Russie.

Photo Seth Wenig, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hope Yen
Associated Press
Washington

L'ambassadrice américaine aux Nations unies a affirmé qu'il ne faisait pas de doute que la Russie avait été impliquée dans l'élection présidentielle aux États-Unis, et a tenu à dire que le président Donald Trump soutiendrait tout à fait des actions fortes contre le Kremlin après la conclusion des enquêtes.

Prenant la parole lors d'entrevues à la télévision, diffusées dimanche, Nikki Haley a fait valoir qu'il n'y avait pas de contradiction entre sa position tranchée et les déclarations publiques à répétition de M. Trump tentant de minimiser le rôle de la Russie. Elle a soutenu que M. Trump ne lui avait pas dit «une seule fois» de cesser de «frapper sur la Russie».

Avant elle, le secrétaire à la Défense, James Mattis, s'en était aussi pris à la Russie pour les gestes allégués durant la campagne électorale américaine en 2016.

Mme Haley a déclaré qu'il fallait être très ferme dans le refus de voir «n'importe quel pays impliqué dans nos élections».

Le président russe Vladimir Poutine a nié toute ingérence de son pays dans l'élection 2016 ayant mis aux prises M. Trump et sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Bien que M. Trump lui-même a dit croire que des responsables russes avaient piraté les courriels du Parti démocrate durant l'élection, il a qualifié à répétition de «fausses nouvelles» toutes allusions à des liens de membres de son entourage ou de lui-même avec Moscou.

M. Trump a poursuivi dans ses attaques au cours de la fin de semaine, écrivant sur Twitter: C'est le même média de fausses nouvelles (Fake News Media) qui disait qu'il n'y avait » pas de chemin vers la victoire pour Trumpqui soutient aujourd'hui l'histoire bidon sur la Russie. Une escroquerie totale!»

Il a ajouté, dimanche, que la «véritable» histoire était la surveillance et les fuites de renseignements dans les médias.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer