Pour Trump, les médias mentent sur la taille de la foule à son investiture

La police américaine ne fournit jamais de chiffre... (Photo Reuters)

Agrandir

La police américaine ne fournit jamais de chiffre lors des manifestations mais les images aériennes diffusées vendredi par les télévisions américaines montraient une foule qui n'allait pas jusqu'au Washington Monument et était clairement inférieure à un million et demi.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Au lendemain de sa prestation de serment, le nouveau président des États-Unis Donald Trump s'en est pris samedi avec véhémence aux médias, accusés d'avoir menti sur l'estimation du nombre de personnes ayant assisté à sa prestation de serment.

«Honnêtement, cela avait l'air d'un million et demi de personnes, cela allait jusqu'au Washington Monument», a-t-il affirmé, contre toute évidence, à l'occasion d'une visite au siège de la CIA.

«Je regarde cette chaîne de télévision, et ils montraient des pelouses vides et parlaient de 250 000 personnes», a-t-il encore dit. «C'est un mensonge», a-t-il poursuivi.

Évoquant sa «guerre» en cours contre les médias, le 45e président des États-Unis a affirmé que les journalistes faisaient partie «des êtres humains les plus malhonnêtes de la terre».

La police américaine ne fournit en principe pas de chiffres lors des manifestations mais les images aériennes diffusées vendredi par les télévisions américaines montraient une foule qui n'allait pas jusqu'au Washington Monument et était clairement inférieure à un million et demi.

Cette foule était aussi notoirement plus faible que celle qui s'était rassemblée au même endroit lors des deux prestations de serment de Barack Obama, en 2009 et en 2013.

Lors d'une déclaration peu après depuis la salle de presse de la Maison-Blanche, Sean Spicer, porte-parole de M. Trump s'en est pris avec force aux journalistes, dénonçant des tentatives «honteuses» de minimiser selon lui le succès populaire de la prestation de serment du nouveau président.

«Ce fut la plus grande foule jamais vue lors d'une investiture, point barre», a-t-il affirmé, sans fournir d'éléments concrets pour appuyer ses dires.

«Nous allons demander à la presse de rendre des comptes», a-t-il encore lancé, élevant la voix.

«Les Américains méritent mieux et tant qu'il sera le messager d'un mouvement, Donald Trump s'adressera directement à eux», a-t-il ajouté, refusant de répondre à la moindre question des journalistes présents.

31 millions de téléspectateurs

Pas moins de 31 millions de personnes ont regardé la cérémonie d'assermentation de Donald Trump au petit écran, vendredi, selon les estimations de la firme Nielsen.

Ce total tient compte de la couverture en continu de 12 chaînes généralistes et câblées. Cette cote d'écoute est supérieure à celle de la deuxième cérémonie d'assermentation du président Barack Obama, en 2013, ce qui est dans l'ordre des choses. Quatre ans auparavant, 37,8 millions de personnes avaient regardé à la télévision le tout nouveau président Obama prêter serment.

NBC a été le réseau généraliste ayant attiré le plus de spectateurs: 5,8 millions de personnes. Il est suivi par ABC (4,9 millions) et CBS (4,6 millions). Sur le câble, la chaîne la plus populaire a été Fox News à 8,43 millions de téléspectateurs. La cote d'écoute de CNN s'élève à 2,46 millions de téléspectateurs et celle de MSNBC à 1,35 million.

La cérémonie d'investiture la plus regardée au petit écran depuis 1969 demeure celle de Ronald Reagan en 1981 qui avait attiré 41,8 millions de personnes.

En comparaison, le premier débat opposant Donald Trump à Hillary Clinton avait été regardé par 84 millions de personnes en septembre 2016. Toutefois, les cotes d'écoute sont inférieures l'après-midi qu'aux heures de grande écoute.

- Avec AP




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer