Le mois le plus meurtrier en 20 ans à Chicago

« Le cycle historique de la violence que nous... (photo Jim Young, archives REUTERS)

Agrandir

« Le cycle historique de la violence que nous avons au sein de certaines communautés doit finir », a déclaré le superintendant de la police de Chicago Eddie Johnson (à gauche) dans un communiqué.

photo Jim Young, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Avec 90 meurtres survenus en août, Chicago a connu son mois le plus meurtrier au cours des 20 dernières années, a déclaré le service de police de la troisième ville américaine jeudi.

La dernière fois que Chicago a connu 90 homicides en un mois c'était en août 1996, selon les chiffres du Département de police de Chicago.

Selon les services policiers de la grande ville du Midwest, il y a eu le mois dernier 384 incidents impliquant au moins une arme à feu faisant 472 victimes (blessés et morts).

Chicago, que plusieurs ont rebaptisé « Chirak » (contraction de Chicago et Irak - le cinéaste afro-américain Spike Lee a d'ailleurs titré un des se films ainsi en 2015) au cours des dernières années pour exprimer la violence extrême qui règne dans la ville, est sur le point de connaître une année de 700 morts, selon les projections du Sun-Times.

La ville des vents n'a pas connu une année avec plus de 600 homicides depuis 2003 et pas plus de 700 depuis 1998, selon les données de la police.

La police blâme des récidivistes utilisant des armes illégales pour expliquer la montée de la violence.

« Le cycle historique de la violence que nous avons au sein de certaines communautés doit finir », a déclaré le superintendant de la police de Chicago Eddie Johnson dans un communiqué. « Des récidivistes en matière d'armes à feu qui mènent la violence dans nos rues ne devraient pas y être, et il est temps de changer les lois pour s'assurer que ces contrevenants soient tenus responsables de leurs crimes.

En comparaison, Chicago avait connu 54 homicides au courant du mois d'août l'an dernier. Les policiers affirment avoir mené 18 % plus d'arrestations dans des affaires de meurtres le mois dernier qu'au cours du mois d'août 2015.

Le CPD indique que cinq districts du sud et de l'ouest de la ville sont les théâtres principaux de cette violence.

- D'après l'Associated Press

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer