Des dizaines de milliers de Californiens fuient les incendies

La saison des feux est particulièrement redoutable cette... (REUTERS)

Agrandir

La saison des feux est particulièrement redoutable cette année en Californie à cause d'une intense chaleur et de forêts desséchées par cinq années de sécheresse où des millions d'arbres morts se transforment en carburant à la moindre étincelle.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Deux gigantesques incendies faisaient rage en Californie près de Los Angeles et San Francisco, détruisant des dizaines d'habitations et forçant des dizaines de milliers de personnes à fuir les flammes.

Le Sand Fire brûlait aux portes de Los Angeles, forçant quelque 20 000 personnes à fuir leur domicile dans les environs de la ville de Santa Clarita, et menaçant 2000 logements et bâtiments commerciaux.

Lundi, il n'était encore qu'à 10% maîtrisé et avait déjà calciné 134 km2 (33.117 acres) de terrains et forêt, d'après le site d'informations sur les incendies inciWeb.

Un corps a été retrouvé calciné dans une voiture garée devant une maison mais les autorités enquêtaient pour savoir si le décès était dû au sinistre.

«C'est un incendie très sérieux», a commenté le capitaine de police Roosevelt Johnson lors d'une conférence de presse.

18 bâtiments ont déjà été détruits, dont les maisons de deux pompiers. Le Sable Ranch, une propriété célèbre pour avoir servi de décor à plusieurs films et séries télévisées comme «Maverick», «L'agence tous risques» ou «24 Heures chrono», a également été réduit en cendres.

Près de 3000 pompiers sont mobilisés à l'aide notamment de 26 hélicoptères. Plusieurs routes et autoroutes étaient partiellement fermées.

Le brasier s'est rapidement étendu après avoir démarré vendredi, attisé par des températures autour de 30 degrés et des vents puissants ce week-end, qui ont fait planer un énorme nuage noir sur toute l'agglomération de Los Angeles, ne laissant filtrer qu'un soleil rouge en plein après-midi.

Le feu s'est propagé à travers les collines de la «vallée» de Los Angeles «comme un train» dans une zone qui n'avait pas brûlé depuis 60 ans, a commenté John Tripp, l'un des dirigeants des pompiers du comté de Los Angeles cité par le Los Angeles Times.

De la cendre volait dans les zones proches du sinistre et les résidents ont raconté sur les réseaux sociaux que leurs maisons et jardins étaient recouverts de suie.

Les autorités ont émis des alertes à la pollution de l'air, recommandant aux personnes âgées et aux enfants de rester à l'intérieur.

Plus au nord de la Californie, le feu dit de Soberanes avait déjà avalé 60 km2 près des célèbres côtes accidentées de Big Sur, détruisant 20 maisons et en menaçant 1650 autres.

La saison des feux est particulièrement redoutable cette année en Californie à cause d'une intense chaleur et de forêts desséchées par cinq années de sécheresse où des millions d'arbres morts se transforment en carburant à la moindre étincelle.

Début juin un vaste feu s'était aussi déclaré dans l'opulente banlieue de Calabasas, où vivent nombre de célébrités, dont plusieurs membres de la famille Kardashian.

Un autre incendie en banlieue de la deuxième métropole américaine avait forcé des centaines de personnes à évacuer.

Dans l'ensemble des États-Unis, 19 vastes incendies non maîtrisés faisaient rage lundi, dont 4 en Californie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer