Sursis de dernière minute pour un condamné à mort

John Battaglia, un comptable au passé violent et... (PHOTO TEXAS DEPARTMENT OF JUSTICE VIA REUTERS)

Agrandir

John Battaglia, un comptable au passé violent et vivant séparé de son ex-épouse, avait ouvert le feu à son domicile sur leurs deux filles, âgées de 6 et 9 ans.

PHOTO TEXAS DEPARTMENT OF JUSTICE VIA REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Une cour d'appel du Texas a accordé mercredi un sursis de dernière minute à un condamné à mort qui devait être exécuté ce même jour, 15 ans après avoir tué par balle ses deux petites filles.

John Battaglia, 60 ans, aurait dû recevoir une injection létale mercredi à 18 h, heure locale, et les juges ont stoppé le processus quelques heures seulement avant l'instant fatidique.

Le prisonnier avait introduit d'ultimes recours en justice pour contester sa condamnation à mort, en demandant à s'appuyer sur un nouvel avocat et en faisant valoir qu'il souffrait d'incapacité mentale.

La cour d'appel a jugé qu'il était dans son droit et a infirmé un précédent jugement lui interdisant de préparer ainsi sa défense.

«M. Battaglia a en effet manqué d'un conseil pour préparer son recours en nullité pour incapacité mentale», ont estimé les magistrats dans leur arrêt consulté par l'AFP.

Il y a 15 ans, John Battaglia avait fait les gros titres de la presse américaine et même au-delà en raison de l'atrocité de son double meurtre.

Cet ancien comptable au passé violent et vivant séparé de son ex-épouse avait ouvert le feu à son domicile sur leurs deux filles, âgées de 6 et 9 ans, en prenant soin que la mère entende la scène à distance, grâce au haut-parleur du téléphone.

L'homme s'était ensuite rendu dans un salon de tatouage pour se faire graver sur le bras deux dessins en hommage à ses deux petites filles décédées.

Le Texas est l'Etat qui exécute le plus aux Etats-Unis et on peut s'attendre à ce que le procureur bataille afin d'obtenir une nouvelle date d'exécution pour M. Battaglia.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer