Plus que quatre candidats aux primaires démocrates

Jim Webb, 69 ans, a annoncé mardi lors... (PHOTO ANDREW HARNIK, AP)

Agrandir

Jim Webb, 69 ans, a annoncé mardi lors d'une conférence de presse à Washington qu'il abandonnait, alors qu'il n'avait pas vraiment fait campagne et restait un inconnu pour la plupart des électeurs.

PHOTO ANDREW HARNIK, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Il ne restait mardi que quatre candidats aux primaires du parti démocrate pour la Maison-Blanche, après le retrait de la course de l'ancien sénateur Jim Webb, quasiment invisible dans la campagne.

Jim Webb, 69 ans, a annoncé mardi lors d'une conférence de presse à Washington qu'il abandonnait, alors qu'il n'avait pas vraiment fait campagne et restait un inconnu pour la plupart des électeurs. Il avait brièvement profité d'une tribune nationale lors du premier débat télévisé des primaires, la semaine dernière, bien qu'il se soit plaint d'un traitement inéquitable sur scène par les modérateurs.

Ancien combattant de la guerre du Vietnam, secrétaire à l'US Navy et sénateur de Virginie, Jim Webb avait été le premier en novembre 2014 à déclarer ses intentions présidentielles en créant un comité préparatoire.

La seule concurrence sérieuse pour Hillary Clinton, la favorite de l'investiture démocrate, vient du sénateur indépendant Bernie Sanders. Les primaires commenceront en février 2016, la présidentielle se déroulant en novembre 2016.

Deux autres candidats qui recueillent moins de 1 % des intentions de vote aux primaires restent en lice : l'ancien maire de Baltimore Martin O'Malley et l'ancien gouverneur et sénateur du Rhode Island Lincoln Chafee. Un manque de concurrence à comparer aux 15 candidats à l'investiture républicaine.

Mais les yeux sont fixés sur le vice-président américain, Joe Biden, qui pourrait décider, après des mois de tergiversations, de défier Hillary Clinton.

Jim Webb, lui, a laissé la porte ouverte à une candidature comme candidat indépendant.

«Notre processus politique est bloqué. Il a besoin d'un homme honnête», a-t-il dit mardi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer