Jeb Bush dévoile 33 ans de déclarations d'impôts

Le patrimoine net du couple s'élève à 19... (Photo AP)

Agrandir

Le patrimoine net du couple s'élève à 19 à 22 millions de dollars, selon l'entourage de Jeb Bush, faisant du candidat l'un des plus riches de l'élection 2016.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le candidat républicain à la Maison-Blanche Jeb Bush a publié mardi sur son site de campagne 33 années de déclarations fiscales, un geste de transparence destiné à marquer le contraste avec ses rivaux républicains et démocrates.

En 2013, Jeb et Columba Bush ont gagné environ 7,4 millions de dollars, selon la déclaration scannée et mise en ligne sur jeb2016.com. Toutes leurs déclarations depuis 1981 ont été rendues publiques, mais celle de 2014 n'était pas encore finalisée.

Le patrimoine net du couple s'élève à 19 à 22 millions de dollars, selon l'entourage de Jeb Bush, faisant du candidat l'un des plus riches de l'élection 2016.

Jeb Bush s'est initialement enrichi en se lançant dans l'immobilier, avant d'être élu gouverneur de Floride fin 1998, année où il gagna 783 000 dollars. En 2007, à la fin de son mandat, il a créé un cabinet de conseil et siégé dans de nombreux conseils d'administration, dont il a démissionné avant de se lancer dans la course à la Maison-Blanche. Les discours rémunérés ont représenté une autre importante source de revenus.

De 2007 à 2014, selon Jeb Bush, le couple a également donné 739 000 dollars à des oeuvres caritatives.

Jeb Bush insiste sur un autre chiffre, aux conséquences plus politiques: son taux  d'imposition effectif a dépassé 36% sur les années étudiées, soit bien plus que la moyenne des foyers américains (17,1% en 2011, selon le Tax Policy Center).

«Je pense parler pour tout le monde, quel que soit votre taux d'imposition: nous devons remettre plus d'argent dans vos poches et moins dans les caisses fédérales», écrit-il, dans un long article agrémenté de photos et de graphiques.

«La publication d'aujourd'hui montrera aux électeurs comment j'ai gagné ma vie depuis trois décennies, et combien j'ai dû redonner à Oncle Sam (indice: beaucoup)», dit Jeb Bush.

La publication des déclarations annuelles de revenus est un passage obligé pour les candidats à la présidentielle aux États-Unis.

En 2012, le républicain Mitt Romney, ancien homme d'affaires millionnaire, avait été critiqué par les démocrates pour n'avoir publié que deux années de déclarations.

Selon le site Factcheck.org, en 1996 l'adversaire républicain de Bill Clinton, Bob Dole, avait publié 30 ans de revenus, un record.

Bill et Hillary Clinton, engagés en politique depuis la fin des années 1970, quand Bill Clinton fut élu gouverneur de l'Arkansas, ont publié des déclarations dans les années 1980 et 1990. Dans les années 2000, les publications recouvrent les années où Hillary Clinton était sénatrice (2001-2009). Pour les années 2009-2013, lorsqu'elle était secrétaire d'État, le couple a publié des déclarations d'intérêts et de patrimoine, avec des intervalles de montants, comme tous les membres de l'administration.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer