Plainte en justice contre une escroquerie «massive» au cancer

Les organisations, toutes dirigées par des membres ou... (Photo Paul Efird/Knoxville News Sentinel, AP)

Agrandir

Les organisations, toutes dirigées par des membres ou proches d'une même famille, sont le Cancer Fund of America (CFA), le Cancer Support Services (CSS) et leur président James Reynolds senior, le Children's Cancer Fund of America (CCFOA) et sa présidente Rose Perkins (ex-épouse de M. Reynolds), et The Breast Cancer Society (BCS) et son ex-président James Reynolds junior.

Photo Paul Efird/Knoxville News Sentinel, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les autorités américaines ont annoncé mardi poursuivre en justice quatre organisations caritatives accusées d'avoir perpétré entre 2008 et 2012 une «escroquerie massive» en détournant quelque 187 millions de dollars de dons censés aider les malades du cancer, pour s'offrir voyages et voitures.

La Federal Trade Commission (FTC) chargée de la protection des consommateurs, et les parquets des 50 États du pays accusent ces «prétendues organisations caritatives» d'avoir sollicité des donations pour payer des médicaments ou des frais d'hospitalisation quand la quasi-totalité de l'argent partait dans les poches des responsables, famille, proches et collecteurs de fonds, selon la plainte déposée en Arizona.

Cette action en justice est «l'une des plus importantes à ce jour lancé pour escroquerie» dans le secteur caritatif, précise un communiqué.

Les organisations, toutes dirigées par des membres ou proches d'une même famille, sont le Cancer Fund of America (CFA), le Cancer Support Services (CSS) et leur président James Reynolds senior, le Children's Cancer Fund of America (CCFOA) et sa présidente Rose Perkins (ex-épouse de M. Reynolds), et The Breast Cancer Society (BCS) et son ex-président James Reynolds junior.

La plainte affirme que les accusés «utilisaient les organisations pour employer leur famille ou leurs amis et dépensaient les donations en voitures, voyages, croisières de luxe, frais universitaires, abonnements dans des clubs de gym, sorties de ski, billets de spectacles ou d'événements sportifs et abonnement dans des clubs de rencontre».

Les collecteurs de fonds employés «recevaient souvent 85% ou plus de chaque donation», ajoute le communiqué.

Pour cacher les détournements et ces hauts salaires, ces organisations avaient rapporté dans leur comptabilité plus de 223 millions de dollars en «dons en nature» censés être donnés à l'international.

Les appels aux dons mensongers étaient relayés par télémarketing, courrier, sites internet ou publicités.

Le petit groupe d'accusés à lui seul a dépensé 87,9% des contributions, et 3% seulement sont allés aux malades.

La CCFOA et Mme Perkins, la BCS et M. Reynolds junior et un ex-président de la CCS également accusé, Kyle Effler, ont accepté un accord à l'amiable qui leur interdit de désormais lever des fonds caritatifs. La CCFOA et la BCS seront dissoutes. La CCFOA et sa présidente devront payer 30 millions de dollars, la BCS et son président 65 millions et M. Effer 41 millions, soit le montant des dons reçus.

L'action judiciaire se poursuit contre la CFA, la CSS et M. Reynolds senior, apparemment le cerveau de cette opération frauduleuse depuis 1987, selon la plainte.

«Le cancer touche des millions d'Américains et leurs familles chaque année et les procédés abominables des accusés ont privé les organisations légitimes et les malades de fonds très utiles», a accusé Jessica Rich, directrice chargée de la consommation de la FTC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer