Grippe aviaire: le gouverneur du Minnesota déclare l'état d'urgence

Le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kia Farhang, Steve Karnowski
Associated Press
SAINT-PAUL, Minn.

Le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton, a déclaré l'état d'urgence, jeudi, en raison d'une épidémie de grippe aviaire qui a déjà tué des millions d'oiseaux dans l'industrie de la volaille de l'État.

Le gouverneur a signé un décret permettant l'activation d'un plan d'urgence en réponse à l'épidémie. Les décisions seront «centralisées» et l'État distribuera les tâches aux nombreuses entités concernées, a indiqué le gouverneur Dayton.

«C'est une cible mouvante et le nombre de fermes touchées continue d'augmenter. Nous ne savons pas quand cela va plafonner», a-t-il déclaré.

Ce décret signifie également que les membres de la Garde nationale sont disponibles si nécessaire - ce qui n'est pas le cas actuellement, a insisté M. Dayton.

L'administration de l'État a indiqué que les risques de santé pour la population demeuraient minimes. «Les volailles dans les rayons des épiceries sont hors de danger et ils continueront de l'être», a expliqué le commissaire à l'agriculture de l'État, Dennis Frederickson.

La grippe aviaire de souche H5N2 a déjà causé la mort de près de 2,5 millions de volailles depuis le mois de mars au Minnesota. Dans la région du Midwest, environ 7 millions de poulets et de dindons sont morts.

Ce bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures, alors que le département de l'Agriculture tardait à révéler les nouveaux chiffres concernant trois fermes, au Minnesota et au Wisconsin, qui élèvent plus d'un million d'oiseaux.

L'État du Minnesota est situé au sud de la frontière ontarienne, où cette souche de grippe aviaire a aussi été détectée dans deux fermes du comté d'Oxford.

Jusqu'à maintenant, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a placé deux zones de la province en quarantaine afin d'éviter la propagation de la maladie. La région concernée s'étend du comté d'Oxford à celui de Waterloo.

Dans un communiqué diffusé mercredi, l'ACIA a assuré qu'elle surveillait les autres établissements de près.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer