Hillary Clinton convoquée au Congrès en mai

Hillary Clinton a déjà témoigné au Congrès sur Benghazi... (Photo Jacquelyn Martin, Archives AP)

Agrandir

Hillary Clinton a déjà témoigné au Congrès sur Benghazi en janvier 2013, et selon les démocrates, la poursuite de l'enquête parlementaire par les républicains ne vise qu'à nuire à sa candidature à la Maison-Blanche.

Photo Jacquelyn Martin, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La commission d'enquête de la Chambre des représentants sur les attaques de Benghazi, dirigée par les républicains, a convoqué jeudi Hillary Clinton à deux auditions publiques, la première en mai.

Le président de la commission, Trey Gowdy, a écrit jeudi à l'avocat d'Hillary Clinton, désormais candidate à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2016, pour demander à l'ancienne secrétaire d'État de venir témoigner la semaine du 18 mai, le jour précis devant encore être fixé.

Le sujet de cette première audition sera l'usage fait par Hillary Clinton d'une messagerie privée lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine, de 2009 à 2013, découvert par le grand public début mars. Elle a indiqué avoir livré en décembre au département d'État pour archivage les messages de nature officielle, et effacé les autres, de nature personnelle, mais les républicains critiquent cet effacement unilatéral.

Hillary Clinton sera ensuite rappelée devant la commission au plus tard le 18 juin, a écrit Trey Gowdy, pour cette fois évoquer les attaques de Benghazi, en septembre 2012. Quatre Américains ont été tués dans les attaques contre des bâtiments américains de cette ville de l'est de la Libye, dont l'ambassadeur Chris Stevens.

La démocrate dirigeait alors la diplomatie et les républicains accusent l'administration de négligence et d'avoir initialement cherché à cacher la nature terroriste des attaques.

Hillary Clinton a déjà témoigné au Congrès sur Benghazi en janvier 2013, et pour les démocrates, la poursuite de l'enquête parlementaire par les républicains ne vise qu'à nuire à sa candidature à la Maison-Blanche.

«Il y a déjà eu 21 auditions parlementaires, cinq rapports indépendants ou bipartites, et des millions de dollars dépensés pour enquêter sur cette tragédie vieille de trois ans», a déclaré mercredi le président de la campagne d'Hillary Clinton, John Podesta. «Cette enquête est déjà plus longue que les enquêtes sur l'affaire Iran-Contra, sur l'assassinat de Kennedy, sur le Watergate et sur le 11-Septembre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer