Le Colorado fait des affaires d'or

Cette année, la Floride et la Pennsylvanie pourraient... (Photo Benjamin Rasmussen, The New York Times)

Agrandir

Cette année, la Floride et la Pennsylvanie pourraient passer des lois légalisant la marijuana.

Photo Benjamin Rasmussen, The New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'État du Colorado prévoit récolter 87 millions (69 millions US) en taxes sur la vente de marijuana dans sa première année fiscale de légalité. Un pactole qui fait l'envie de bien des États - et qui, ironiquement, pourrait devoir être remboursé aux citoyens.

En autorisant la vente de marijuana, il y a un peu plus d'un an, le Colorado est devenu la «Mecque» du pot en Amérique: depuis, plus de 750 millions (600 millions US) en ventes de cannabis ont été enregistrées, et l'État prévoit avoir récolé 87 millions en taxes.

«Les opposants à la légalisation affirmaient que la loi allait créer une catastrophe économique, explique en entrevue Michael Elliott, directeur général de Marijuana Industry Group, à Denver. Aujourd'hui, le Colorado connaît la meilleure croissance économique des 50 États américains. Notre taux de chômage est de 4% et chute encore.»

Cette année, la Floride et la Pennsylvanie pourraient passer des lois légalisant la marijuana. La question pourrait aussi se retrouver sur les bulletins de vote de plusieurs autres États lors des élections présidentielles, l'an prochain.

En plus du Colorado, l'Oregon, l'Alaska, Washington DC et l'État de Washington ont légalisé la marijuana à des fins récréatives par referendum. Parallèlement, 23 États et Washington DC autorisent l'usage de la marijuana à des fins thérapeutiques.

Remboursement?

Ironiquement, les taxes perçues sur la vente de marijuana au Colorado pourraient devoir être remboursées aux citoyens. C'est qu'une loi complexe, datant de 1992, oblige les élus à rembourser les contribuables lorsque l'État engrange plus d'argent que prévu. «La reprise économique est si forte que l'État a de l'argent en trop, incluant l'argent perçu lors de la vente de pot», explique Michael Elliott.

Cet argent devait initialement servir à financer la construction d'écoles, des campagnes d'éducation sur la marijuana et des programmes d'inspection des boutiques de vente de pot.

Le sénateur démocrate Pat Steadman a déclaré travailler sur une mesure référendaire qui autoriserait l'État à garder les taxes, une initiative qui récolte des appuis chez les élus tant démocrates que républicains.

«Nous avons un dossier complet de projets que nous aimerions financer avec cet argent, et il serait dommage de ne pas les réaliser et de rembourser l'argent.»

Selon lui, le processus ne serait pas très payant pour les électeurs: la somme remboursée reviendrait à moins de 14$ par citoyen. Ce seront eux qui auront le dernier mot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer