Tentative d'intrusion par des hommes travestis à la NSA

Les faits se sont produits «au point de... (Photo: AP)

Agrandir

Les faits se sont produits «au point de contrôle des véhicules, à la périphérie du campus sécurisé» de la NSA.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laurent BARTHELEMY
Agence France-Presse
Washington

Travestis en femmes, un homme a été tué et un autre blessé lundi en tentant de pénétrer en voiture dans l'enceinte du quartier général hyper-sécurisé de la NSA près de Washington, provoquant des tirs des services de sécurité.

Un policier de l'agence de surveillance a également été blessé et transporté à l'hôpital.

Un responsable américain, confirmant des informations de presse, a indiqué que les deux hommes circulant dans le véhicule portaient des vêtements féminins.

Le FBI, la police fédérale, a immédiatement dépêché une équipe sur place et fait savoir qu'il ne semblait pas y avoir a priori de «lien avec le terrorisme».

Selon un compte-rendu de Jonathan Freed, directeur de la communication de l'Agence de sécurité nationale (NSA), un véhicule avec deux personnes à bord qui s'approchait du quartier général vers 09h00 ne s'est pas arrêté, malgré les demandes d'un policier de l'agence de surveillance.

«Des barrières ont été déployées», «le véhicule a accéléré en direction d'un véhicule de la police de la NSA qui bloquait la route», a-t-il expliqué.

«La police de la NSA a tiré» et le véhicule suspect «a percuté le véhicule de police», selon ce compte-rendu.

«L'un des occupants est mort sur place» et l'autre «a été blessé et emmené à l'hôpital», a déclaré le responsable de la communication.

Les faits se sont produits «au point de contrôle des véhicules, à la périphérie du campus sécurisé» de la NSA.

À bord d'un véhicule volé 

Selon un porte-parole de la police locale, cité par le Washington Post, le 4x4 de ville (SUV) à bord duquel se trouvait les deux hommes avait été volé lundi matin d'un motel à Jessup, à quelques kilomètres.

Le campus de la NSA est situé à Fort Meade, un grand site militaire à une trentaine de kilomètres au nord de Washington où travaillent près de 11 000 militaires et 29 000 civils.

Les images télévisées prises par hélicoptère après l'incident montrent un véhicule SUV sombre et une voiture de police endommagée à un carrefour, entourée de débris et avec un grand tissu blanc étendu sur la chaussée.

Les journalistes étaient tenus très à l'écart du lieu de l'accident.

«L'incident a été contenu et une enquête est en cours», a déclaré le colonel Brian Foley, le commandant de la garnison de Fort Meade, cité par le communiqué militaire.

«Les habitants, les militaires et les personnels civils sont en sécurité. Nous restons vigilants à tous nos points d'entrée», a-t-il ajouté.

Un porte-parole de la Maison-Blanche, Eric Schultz, a par ailleurs fait savoir que le président Obama «avait été informé» de l'incident.

Outre la NSA et ses installations hyper-sécurisées, l'immense site de Fort Meade accueille également le US Cyber command (le commandement militaire américain pour le cyber-espace), et d'autres agences américaines.

Après les révélations sur l'ampleur de ses programmes de surveillance électronique par Edouard Snowden en 2013, la NSA est devenue une institution à fort contenu symbolique, vilipendée ou crainte par un certain nombre d'Américains.

Conscient du malaise, son directeur, l'amiral Michael Rogers, avait affiché récemment lors d'un colloque à Washington sa volonté de renouer les fils du dialogue avec la société... en bottant ensuite systématiquement en touche sur toutes les questions relatives à l'activité son institution.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer