5 millions pour retrouver l'ex-agent du FBI disparu en Iran

M. Levinson, qui aura 67 ans le 10... (PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE)

Agrandir

M. Levinson, qui aura 67 ans le 10 mars et a pris sa retraite du FBI il y a 17 ans, a disparu le 9 mars 2007 sur l'île de Kish en Iran.

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le FBI a annoncé lundi qu'il portait à cinq millions de dollars la récompense pour toute information qui conduirait à la localisation et au retour aux États-Unis de l'ancien agent du FBI Robert Levinson, disparu mystérieusement il y a huit ans en Iran.

Le 6 mars 2012, cinq ans après la disparition de l'ex-agent du FBI, la récompense avait été fixée à un million de dollars.

«Aujourd'hui, nous soulignons le huitième anniversaire de la disparition de Bob en Iran et nous augmentons la récompense pour sa localisation et son retour en bonne santé à sa famille», a déclaré le directeur du FBI James Comey. «Nous demandons à quiconque aurait une information de prendre contact avec le FBI. Il est grand temps que Bob rentre chez lui», a ajouté M. Comey.

«Nous restons déterminés à faire en sorte que Bob Levinson retourne en bonne santé dans sa famille et nous sommes reconnaissants du soutien et de l'aide de nos partenaires internationaux», a déclaré de son côté le Conseil de sécurité nationale (NSC).

«Nous demandons au gouvernement de la République islamique d'Iran de travailler en coopération avec l'enquête sur la disparition de Levinson afin que nous puissions assurer son retour en bonne santé», a ajouté le NSC.

Dans une lettre au secrétaire d'État américain John Kerry, dix-neuf sénateurs républicains ont exhorté l'administration Obama d'exiger «la libération sans condition» des Américains détenus en Iran, citant en outre le journaliste Jason Rezaian, le pasteur Saeed Abedini et l'ancien US Marine Amir Hekmati qui «croupissent dans des cellules iraniennes».

Derrière Marco Rubio et Mark Kirk, les sénateurs jugent «inacceptable que des violations des droits de l'homme ne soient pas maîtrisées alors que les États-Unis engagent le dialogue avec l'Iran» et appellent M. Kerry à soulever ces cas pendant ses discussions avec les dirigeants iraniens.

Dans ce courrier publié lundi, les élus républicains déplorent que «le régime iranien continue de refuser de fournir des informations sur l'ancien agent du FBI Robert Levinson» et ainsi «d'aider les recherches».

M. Levinson, qui aura 67 ans le 10 mars et a pris sa retraite du FBI il y a 17 ans, a disparu le 9 mars 2007 sur l'île de Kish en Iran.

Le Washington Post et AP ont révélé en 2013 qu'il travaillait alors pour la CIA et était rémunéré par elle pour des missions. Selon les mêmes sources, il se serait rendu sur place pour rencontrer un prétendu informateur en Iran, dans l'espoir de glaner des informations sur le programme nucléaire iranien.

«Bob Levinson n'était pas un employé du gouvernement américain quand il a disparu en Iran», s'était contenté de dire le porte-parole de la Maison-Blanche, en 2013.

Les États-Unis ont à plusieurs reprises demandé des explications à l'Iran sur cette disparition. Mais des responsables iraniens ont déclaré n'avoir aucune information sur son sort.

Père de sept enfants, M. Levinson souffre de diabète et d'hypertension, ce qui suscite l'inquiétude de sa famille et des autorités qui craignent que les soins qu'il reçoit ne soient pas adaptés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer