La Chambre adopte une résolution de soutien aux Ukrainiens

La Chambre des représentants américaine a adopté lundi une résolution de... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse

La Chambre des représentants américaine a adopté lundi une résolution de soutien aux aspirations «européennes» du peuple ukrainien, en appelant toutes les parties au calme.

Le texte, adopté à une quasi-unanimité par 381 voix contre 2, affirme que la Chambre «soutient les aspirations démocratiques et européennes du peuple ukrainien, ainsi que son droit à choisir son propre avenir librement, sans intimidation ni peur».

La résolution dénonce en préambule la violente dispersion par la police des manifestants pro-européens à Kiev, et le harcèlement et les violences contre des journalistes. Elle relève que «le refus du président Viktor Ianoukovitch de mener un dialogue conséquent avec les chefs de l'opposition a précipité plusieurs jours de violence et conduit à plusieurs morts et des centaines de blessés, ainsi que de nombreuses accusations de brutalités policières».

La Chambre «appelle les États-Unis et l'Union européenne (UE) à avertir les dirigeants ukrainiens que ceux qui autorisent ou commettent des violences contre des manifestants pacifiques auront à rendre des comptes personnellement», tout en pressant «toutes les parties de s'impliquer dans un dialogue constructif et durable».

«Bien que l'abrogation partielle de récentes mesures anti-démocratiques soit encourageante, nous continuons à appeler le gouvernement ukrainien à respecter les droits démocratiques de tous les citoyens ukrainiens», ont déclaré dans un communiqué le président de la Chambre John Boehner et les autres dirigeants du groupe républicain.

Dans le même communiqué, les républicains s'insurgent de l'implication supposée de la Russie dans l'interception de conversations téléphoniques de diplomates américains et européens.

Une conversation de la secrétaire d'État adjointe américaine Victoria Nuland à propos du rôle de l'Europe en Ukraine a fait l'objet de fuites jeudi dernier. «Que l'UE aille se faire foutre», lançait-elle à son interlocuteur.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer