MH370: un nouveau débris d'avion sera analysé en Australie

Un adolescent, en vacances au Mozambique en décembre,... (PHOTO REUTERS/FOURNIE PAR CANDACE LOTTER)

Agrandir

Un adolescent, en vacances au Mozambique en décembre, y a trouvé une pièce de métal d'un mètre de long sur une plage et l'avait ramenée chez lui.

PHOTO REUTERS/FOURNIE PAR CANDACE LOTTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars en mars 2014 avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Agence France-Presse
SYDNEY

Un nouveau débris d'avion retrouvé par un touriste sud-africain au Mozambique va être envoyé en Australie pour y être analysé et déterminer s'il provient du vol MH370 de Malaysia Airlines disparu il y a deux ans, ont indiqué samedi les autorités aériennes australiennes.

Un adolescent, en vacances au Mozambique en décembre, y avait trouvé une pièce de métal d'un mètre de long sur une plage et l'avait ramenée chez lui. Ce n'est qu'il y a quelques jours, avec la médiatisation de la découverte d'une autre pièce également au Mozambique, que la famille a informé les autorités sud-africaines.

Ces dernières avaient annoncé vendredi que la pièce avait été « collectée » et qu'elle serait « envoyée en Australie, qui est le pays désigné par la Malaisie pour identifier les objets trouvés ».

Les autorités des transports à Canberra ont donc confirmé samedi que les gouvernements sud-africain, malaisien et australien oeuvraient à amener la pièce en question en Australie.

« La famille a contacté le bureau australien chargé de la sécurité des transports [ATSB] », a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'ATSB, précisant avoir aussi reçu de leur part des « photos qui sont en cours d'analyse ».

L'ATSB a aussi ajouté que le débris serait examiné par les enquêteurs malaisiens et australiens ainsi que par des spécialistes de Boeing.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord.

Pour le moment, un fragment d'aile retrouvé en juillet dernier sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, et appartenant selon les autorités malaisiennes et la justice française à l'avion disparu, est la seule preuve qu'il s'est écrasé. Mais cet élément n'a apporté aucune réponse sur les circonstances de la disparition.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer