Ebola: le Canada rouvre ses frontières aux Libériens

À lui seul, le Liberia a enregistré 10... (PHOTO FRANCISCO LEONG, ARCHIVES AFP)

Agrandir

À lui seul, le Liberia a enregistré 10 564 cas du virus Ebola, dont 4716 mortels.

PHOTO FRANCISCO LEONG, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Virus Ebola

International

Virus Ebola

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola s'est déclarée au début de l'année 2014 en Guinée avant de gagner le Liberia puis la Sierra Leone. Le virus mortel touche de plus en plus de personnes. »

Helen Branswell
La Presse Canadienne
TORONTO

Le gouvernement canadien recommencera à délivrer des visas pour les voyageurs en provenance du Liberia, maintenant que l'épidémie de maladie à virus Ebola y est terminée.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé samedi qu'aucun nouveau cas d'Ebola n'avait été déclaré dans le pays ouest-africain depuis 42 jours, un délai qui signifie que la flambée épidémique y serait chose du passé.

En octobre dernier, le Canada avait pris la décision controversée de fermer ses frontières aux ressortissants des pays affectés par l'épidémie de maladie à virus Ebola, en arrêtant de délivrer des visas à leurs résidants et citoyens.

Cette mesure n'affectait toutefois pas le retour du personnel médical canadien ou des travailleurs humanitaires qui s'étaient rendus dans ces contrées, principalement situées en Afrique de l'Ouest, pour aider à combattre l'épidémie la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976.

L'OMS et certains experts en urgences mondiales de santé publique ont critiqué le geste du Canada, qui viole, selon eux, le Règlement sanitaire international, dont le Canada est signataire.

Cet instrument juridique stipule que dans les cas d'urgences de santé publique de portée internationale, les pays signataires ne doivent pas prendre de mesures plus restrictives pour le commerce ou les déplacements internationaux que celles qui sont recommandées par l'OMS dans les circonstances.

Dans le cas d'Ebola, l'OMS a exhorté les autres nations à ne pas restreindre les déplacements à partir ou en direction des pays ouest-africains les plus touchés par l'épidémie.

Les responsables canadiens ont insisté sur le fait que comme la mesure ne concernait pas les déplacements des Canadiens partis aider à endiguer l'épidémie, elle ne constituait pas une interdiction générale et ne violait donc pas le Règlement sanitaire international.

La restriction sur les visas canadiens s'applique toujours aux ressortissants de Guinée et de Sierra Leone, qui luttent encore pour stopper la transmission du virus, plus d'un an après le début de l'épidémie.

Les plus récents bilans de l'OMS évaluent l'épidémie ouest-africaine d'Ebola à 26 628 cas et 11 020 morts. À lui seul, le Liberia a enregistré 10 564 cas, dont 4716 mortels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer