Les soldats canadiens commenceront leur mission cet été

Les Américains et les Britanniques ont déjà entrepris... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Les Américains et les Britanniques ont déjà entrepris leur propre programme de formation. Ils gèrent notamment un camp d'entraînement à Yavoriv, une ville située près de la frontière polonaise.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Murray Brewster
La Presse Canadienne
Kiev

Il faudra attendre au milieu de l'été, au plus tôt, avant de voir les militaires canadiens amorcer leur mission de formation en Ukraine, alors que la spirale de la violence semble s'emballer dans les régions orientales du pays.

Les soldats canadiens arriveront en Ukraine alors que le gouvernement Harper s'apprête lui-même à se lancer dans la bataille électorale. Un scrutin doit en principe se dérouler au Canada, le 19 octobre.

Le plan d'envoyer 200 soldats pendant près de deux ans pour entraîner l'armée ukrainienne a fait l'objet d'une annonce en fanfare à la mi-avril. Toutefois, les modalités de cette mission n'ont pas encore été dévoilées.

Une équipe est récemment arrivée en Ukraine afin de préparer le terrain. Les derniers éléments du contingent pourraient même n'arriver qu'en août, a prévenu une source importante au sein du ministère de la Défense.

De son côté, une porte-parole du ministre Jason Kenney, Lauren Armstrong, se contente d'affirmer que «le travail de reconnaissance est en cours et que l'entraînement des soldats ukrainiens commencera au cours de l'été».

Les Américains et les Britanniques ont déjà entrepris leur propre programme de formation. Ils gèrent notamment un camp d'entraînement à Yavoriv, une ville située près de la frontière polonaise.

Le ministère de la Défense n'a donné aucune explication au sujet du retard.

Le ministre Kenney avait affirmé en avril que les Canadiens resteraient loin des combats, lesquels se sont intensifiés dans les régions de Donetsk et de Marioupol.

Par ailleurs, des sources diplomatiques européennes ont déclaré que les Américains et les Britanniques avaient été surpris de voir à quel point les troupes ukrainiennes n'étaient pas prêtes à combattre.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui surveille les régions aux prises avec des conflits militaires, a rapporté la présence d'armes lourdes dans les secteurs situés près du front, en violation des accords de Minsk

Elle a dénoncé, dans un rapport publié lundi, l'intensification des tirs d'artillerie dans la région.

«Les observateurs ont noté la présence d'un plus grand nombre de chars. De l'artillerie lourde était également déployée sur le terrain, peut-on lire dans le rapport. Au cours d'une entrevue avec un officier de l'armée ukrainienne, des mines antichars étaient sorties des entrepôts pour être enterrées.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer