ONU: la Russie bloque une déclaration contre le vote séparatiste en Ukraine

Alexander Zakharchenko, président de la République autoproclamée de... (PHOTO ALEXANDER KHUDOTEPLY, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Alexander Zakharchenko, président de la République autoproclamée de Donetsk.

PHOTO ALEXANDER KHUDOTEPLY, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse

La Russie s'est opposée aux autres membres du Conseil de sécurité de l'ONU qui souhaitaient émettre une déclaration condamnant les élections séparatistes dans l'est de l'Ukraine, selon l'ambassadeur de ce pays lundi.

Les 15 membres du Conseil ont travaillé sur l'adoption d'une déclaration vendredi, et encore durant le week-end, mais la Russie s'y est opposée.

Le texte, proposé par la Lituanie, disait que les scrutins organisés dimanche dans les régions de Lougansk et Donetsk allaient à l'encontre des accords de Minsk, conclus le 5 septembre entre Kiev et les rebelles, avec le soutien de la communauté internationale et de Moscou.

«Ils ont essayé de mettre un texte au point vendredi et samedi, mais le projet retenu a été bloqué par la Russie», a expliqué l'ambassadeur ukrainien à l'ONU, Yuriy Sergeyev.

La mission de la Russie aux Nations unies a simplement indiqué lundi que le texte était selon elle «inadéquat», mais sans donner d'autres précisions sur sa position.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait déploré l'organisation de ces scrutins la semaine passée après que la Russie eut annoncé qu'elle allait en reconnaître les résultats.

Six mois après le début du conflit ayant fait plus de 4000 morts, les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ont élu dimanche leurs «présidents» et leurs «parlements» pour, d'après les organisateurs de ces scrutins, légitimer les autorités séparatistes.

Les Européens ont mis en garde lundi la Russie contre les atteintes à l'unité de l'Ukraine, au lendemain de ces élections séparatistes dans l'Est pro-russe, dont Moscou a dit «respecter» les résultats, sur fond de craintes d'une nouvelle offensive militaire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer