Ukraine: plus de 4000 morts dans le conflit, 300 en dix jours

Des soldats transportent le cercueil d'un combattant, Fedir... (PHOTO GLEB GARANICH, REUTERS)

Agrandir

Des soldats transportent le cercueil d'un combattant, Fedir Lypchak, tué au cours des derniers jours dans l'est de Ukraine.

PHOTO GLEB GARANICH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
KIEV

Le conflit dans l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine a causé la mort de 4035 personnes en plus de six mois, dont plus de 300 morts ces dix derniers jours, selon un nouveau rapport de l'ONU qui illustre la fragilité du cessez-le-feu conclu début septembre.

Le dernier bilan au 21 octobre faisait état de 3724 morts, ce chiffre incluant les 298 morts dans la chute de l'avion malaisien abattu en juillet par un missile dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses.

Plus de 930 000 personnes ont fui leurs foyers dans les régions de Donetsk et de Lougansk, dont 442 219 sont déplacées à l'intérieur du pays et 488 466 se sont réfugiées dans des pays voisins principalement en Russie.

Le rapport est publié à deux jours des élections organisées par les séparatistes sur les territoires qu'ils contrôlent. Ces élections «constituent un frein aux négociations de paix et vont avoir un impact négatif sur la situation humanitaire dans les zones touchées par le conflit», souligne le rapport.

Ce dernier critique également la décision «unilatérale» de la Russie d'envoyer un nouveau convoi humanitaire aux populations de l'Est de l'Ukraine «qui risque d'exacerber une situation déjà dangereuse dans l'est de l'Ukraine».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer