Moscou appelle à un cessez-le-feu urgent en Ukraine

L'armée ukrainienne a repris jeudi le contrôle de... (Photo ANATOLII STEPANOV, AFP)

Agrandir

L'armée ukrainienne a repris jeudi le contrôle de la route entre le bastion insurgé de Lougansk et la frontière russe, coupant ainsi l'itinéraire qu'est censé emprunter le convoi humanitaire envoyé par Moscou à destination de la ville de l'Est de l'Ukraine.

Photo ANATOLII STEPANOV, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
MOSCOU

La Russie a appelé jeudi à un cessez-le-feu «urgent» en Ukraine afin d'assurer la sécurité d'une mission humanitaire visant à apporter de l'aide aux populations du sud-est de ce pays, victimes des combats entre les forces ukrainiennes et séparatistes prorusses.

Le ministère russe des Affaires étrangères «appelle instamment les parties du conflit à assurer d'urgence l'instauration du régime d'un cessez-le-feu» afin de permettre la distribution de «l'aide humanitaire aux populations du Sud-Est de l'Ukraine», a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

Le ministère a dénoncé la «situation extrêmement grave» dans cette région en proie à des combats quotidiens, en appelant les forces de l'armée ukrainienne et les rebelles à «faire preuve d'une volonté politique en ce moment crucial afin d'apaiser la situation désastreuse» dans laquelle se trouvent actuellement les habitants locaux.

La Russie a envoyé mardi un convoi d'aide humanitaire aux populations de Lougansk et de Donetsk, deux fiefs des rebelles ukrainiens, en dépit des mises en garde de l'Occident et de Kiev qui craignent que cette mission ne serve de couverture à une intervention russe en Ukraine.

Ce scénario a cependant été qualifié «d'absurde» par Moscou.

Après avoir initialement annoncé qu'elles empêcheraient le convoi d'entrer sur son territoire, les autorités ukrainiennes ont finalement proposé mercredi que l'aide soit acheminée jusqu'à Lougansk, puis distribuée par la Croix-Rouge.

Jeudi soir, le convoi était stationné à Kamenensk-Chakhtinski, dans la région de Rostov, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne, selon les médias locaux.

Un cessez-le-feu est «indispensable pour assurer la sécurité de la mission humanitaire», a insisté la diplomatie russe.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer