Washington envoie un croiseur lance-missiles en mer Noire

Le Vella Gulf... (Photo Archives AP)

Agrandir

Le Vella Gulf

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis vont envoyer un croiseur lance-missiles en mer Noire pour continuer de rassurer les alliés est-Européens de l'Otan inquiets des actions russes en Ukraine, a annoncé mardi le porte-parole du Pentagone.

«Le Vella Gulf, un croiseur de la Navy, va aller en mer Noire, probablement plus tard cette semaine», a affirmé le contre-amiral John Kirby.

Depuis le début de la crise en Crimée, Washington a envoyé plusieurs navires en mer Noire pour des exercices avec les marines des pays riverains de l'Otan. Mais le Pentagone est contraint de retirer périodiquement ses moyens de cette mer fermée par le Bosphore en application de la convention de Montreux de 1936, qui interdit aux navires militaires des pays non riverains de rester en mer Noire plus de 21 jours.

La frégate USS Taylor, qui avait pris la suite du destroyer Donald Cook dans ses eaux, a quitté la mer Noire le 12 mai.

Depuis le début de la crise en Ukraine, Washington a renforcé sa présence militaire dans les pays est-européens de l'Alliance atlantique, notamment par l'envoi de 600 hommes dans les pays Baltes et en Pologne, pour des exercices.

Le maintien de ces effectifs dans les pays de l'ex-bloc de l'Est qui ont rejoint l'Alliance atlantique en 2004 ainsi qu'en mer Noire est amené à se prolonger, a assuré le contre-amiral Kirby.

«Nous sommes clairement déterminés à maintenir une présence rotationnelle jusqu'à la fin de l'année calendaire (...) Et je peux vous dire que cela comprend une présence navale en mer Noire», a-t-il confié.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer