Ottawa envoie 80 millions supplémentaires

L'aide supplémentaire d'Ottawa parviendra en Haïti par l'entremise... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

L'aide supplémentaire d'Ottawa parviendra en Haïti par l'entremise de l'ONU et de ses agences.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement canadien répond à l'appel des Nations unies et versera 80 millions supplémentaires pour Haïti, une semaine après le séisme dévastateur qui a tué des dizaines de milliers de personnes, dont au moins 13 Canadiens.

Hier, en fin de journée, 665 ressortissants manquaient toujours à l'appel. Le ministère des Affaires étrangères a réussi, à ce jour, à en localiser 1641 qui se trouvaient dans la région lors du tremblement de terre. De ce nombre, plus de 1200 ont été évacués à bord de 13 vols, a souligné hier le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, en conférence de presse.Quant aux 13 morts confirmés par les services consulaires jusqu'à présent, Ottawa planifie le rapatriement des corps. «Nous comprenons l'importance pour les familles endeuillées de rapatrier les corps de leurs proches, a dit une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Dana Cryderman. Nous faisons tout en notre pouvoir pour faciliter ce processus.»

Fonds supplémentaires

Pour répondre aux besoins les plus criants, la ministre de la Coopération internationale, Bev Oda, a annoncé qu'Ottawa débloquait immédiatement 80 millions de dollars, en plus des 5 millions annoncés dès le lendemain de la catastrophe.

«Le Canada poursuit son effort pour envoyer de toute urgence des fournitures de secours au peuple haïtien», a dit la ministre Oda.

Une enveloppe de 60 millions de dollars servira à donner un coup de main à plusieurs agences de l'ONU, dont 39 millions au Programme alimentaire mondial, dont l'objectif est d'arriver à nourrir 2 millions de personnes par jour. Quelque 15 millions de dollars de l'enveloppe iront à l'UNICEF, qui vient en aide particulièrement aux femmes et aux enfants.

Ottawa envoie par ailleurs 8,5 millions à la Croix-Rouge internationale. Par le truchement de l'Agence canadienne de développement international, le gouvernement fournira aussi 11,5 millions aux ONG canadiennes à l'oeuvre sur le terrain, dont Médecins du monde, CARE, Save the Children, Oxfam Québec et le Centre d'étude et de coopération internationale (CECI).

La ministre Oda a par ailleurs réitéré que le gouvernement égalerait les dons faits par les Canadiens aux organismes caritatifs reconnus, jusqu'à concurrence de 50 millions. Ainsi, l'effort d'Ottawa pourrait atteindre 135 millions. Jusqu'à présent, le total des dons individuels se chiffre à près de 40 millions de dollars, a estimé Mme Oda.

L'ONU estime à 1,2 milliard de dollars les promesses de dons et d'aide internationale. Lundi, à l'issue d'une rencontre en République dominicaine, les leaders de la région ont estimé que la reconstruction d'Haïti pourrait coûter jusqu'à 10 milliards de dollars.

«Je pense qu'il est prématuré d'avancer un tel chiffre», a estimé le ministre Lawrence Cannon, hier. Selon lui, la réunion à Montréal des représentants de l'ONU, des pays donateurs à Haïti, des banques de développement et du gouvernement haïtien, la semaine prochaine, permettra de jeter les bases de la reconstruction.

«Comme l'a dit le premier ministre (Jean-Max) Bellerive, nous devons regarder au-delà de la reconstruction et bâtir un nouvel Haïti», a dit le ministre.

M. Cannon a par ailleurs annoncé que le Canada est prêt à répondre à la demande du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui a réclamé à la communauté internationale 3500 Casques bleus de plus.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer