Nétanyahou évoque la possibilité de céder des colonies aux Palestiniens

Benyamin Nétanyahou s'exprimait depuis les États-Unis, où il... (PHOTO JOSH EDELSON, AFP)

Agrandir

Benyamin Nétanyahou s'exprimait depuis les États-Unis, où il achevé vendredi sa visite.

PHOTO JOSH EDELSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Pourparlers israélo-palestiniens
Pourparlers israélo-palestiniens

Restez à l'affût des derniers développements des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens consultant notre dossier. »

Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a évoqué vendredi la possibilité que des colonies israéliennes de Cisjordanie passent sous la souveraineté d'un futur État palestinien en cas d'accord de paix.

«Il est clair qu'une partie des colonies ne seront pas incluses dans un accord, et je ferai tout mon possible pour que leur nombre soit le plus réduit possible», a affirmé M. Nétanyahou à la télévision.

«Mais je n'abandonnerai personne, je ne laisserai aucun Israélien sans une protection israélienne», a ajouté le premier ministre en réponse à une question sur la possibilité que des secteurs où sont installées certaines colonies fassent partie d'un futur État palestinien.

M. Nétanyahou a refusé de donner d'autres détails sur ce dossier. «Je laisse tout cela pour la suite», s'est-il borné à affirmer.

Mais un accord de paix ne pourra intervenir que si «les Palestiniens reconnaissent Israël en tant qu'État du peuple juif», a-t-il de nouveau insisté, tout en rejetant également toute concession sur Jérusalem-Est, annexée par Israël alors que les Palestiniens veulent en faire la capitale de leur futur État.

Benyamin Nétanyahou s'exprimait depuis les États-Unis, où il achevé vendredi sa visite.

Lundi, le premier ministre israélien a rencontré le président américain Barack Obama, qui l'a appelé à prendre des décisions «difficiles». Mais M. Nétanyahou lui a répondu que les Palestiniens n'avaient pas rempli leurs obligations dans le processus de paix.

Les pourparlers parrainés par les États-Unis, qui ont repris en juillet 2013, sont censés déboucher d'ici au 29 avril sur un «accord-cadre» traçant les grandes lignes d'un règlement définitif sur les questions dites de «statut final» : les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés palestiniens.

Mais les discussions n'ont pas enregistré d'avancées concrètes et le secrétaire d'État américain John Kerry a fait savoir que les discussions se poursuivraient probablement au-delà de la date-butoir.

Selon des statistiques officielles israéliennes, le nombre de mises en chantier de logements dans les colonies juives de Cisjordanie occupée a plus que doublé en 2013 par rapport à 2012.

Barack Obama doit recevoir le 17 mars le président palestinien Mahmoud Abbas.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer