Le soldat israélien «enlevé» par le Hamas est mort

Depuis le début de l'offensive terrestre jeudi dernier,... (PHOTO TSAFRIR ABAYOV, AP)

Agrandir

Depuis le début de l'offensive terrestre jeudi dernier, 27 soldats ont été tués, le bilan le plus lourd pour l'armée depuis sa guerre de 2006 contre le Hezbollah libanais.

PHOTO TSAFRIR ABAYOV, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Offensive israélienne à Gaza

International

Offensive israélienne à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération «Bordure protectrice», la plus importante offensive militaire contre la Bande de Gaza depuis la sanglante et controversée mission «Plomb durci» lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Agence France-Presse
JÉRUSALEM

Israël a annoncé mardi que le soldat dont l'enlèvement avait été revendiqué par le Hamas à Gaza était mort, précisant ne pas avoir encore identifié ses restes, les médias locaux affirmant qu'une partie de son corps serait entre les mains du mouvement islamiste.

«Le sergent Oron Shaul, un soldat de la brigade Golani âgé de 21 ans et originaire de Proria est le soldat dont le processus d'identification n'a pas été achevé», a indiqué l'armée dans un communiqué.

Plus tôt, l'armée avait indiqué que parmi les 13 soldats tués dimanche, sept l'avaient été dans une attaque contre leur véhicule blindé, mais que le corps de l'un d'entre eux n'avait pu être identifié.

Le sergent Oron Shaul.... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER) - image 2.0

Agrandir

Le sergent Oron Shaul.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Selon la presse israélienne, le corps de ce septième soldat ou une partie de sa dépouille a pu être pris par les combattants du Hamas, qui avait annoncé il y a deux jours avoir capturé un militaire israélien, donnant son identité, Oron Shaul, et son numéro de matricule.

L'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor avait démenti dimanche soir l'enlèvement d'un soldat israélien, affirmant que «ces rumeurs sont fausses».

Les soldats israéliens portent des plaques autour du cou et dans une botte pour permettre leur identification.

Les sept soldats ont été pris sous le feu alors qu'ils circulaient dans un véhicule blindé dimanche. L'armée avait annoncé que ce jour-là 13 soldats de la brigade Golani avaient été tués.

Depuis le début de l'offensive terrestre jeudi dernier, 27 soldats ont été tués, le bilan le plus lourd pour l'armée depuis sa guerre de 2006 contre le Hezbollah libanais.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer