John Kerry va se rendre lundi au Caire

John Kerry... (Photo: AP)

Agrandir

John Kerry

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Offensive israélienne à Gaza

International

Offensive israélienne à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération «Bordure protectrice», la plus importante offensive militaire contre la Bande de Gaza depuis la sanglante et controversée mission «Plomb durci» lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Agence France-Presse
Washington

Le président américain Barack Obama, s'inquiétant du «nombre croissant de morts» dans le conflit à Gaza, a indiqué dimanche que son chef de la diplomatie John Kerry allait se rendre au Caire dès lundi pour réclamer une «cessation immédiate des hostilités».

M. Obama a fait part de ce «prochain» déplacement du secrétaire d'État américain lors d'une conversation téléphonique dimanche avec le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, leur deuxième entretien en trois jours, selon un communiqué de la Maison-Blanche.

M. Kerry cherchera à obtenir «une cessation immédiate des hostilités reposant sur un retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012», a précisé la Maison-Blanche, qui a souligné la nécessité de protéger les vies de la population civile «à Gaza et en Israël».

Au Caire, où il arrivera lundi, le secrétaire d'État américain rencontrera des représentants d'Egypte et d'autres pays à propos du conflit à Gaza, a indiqué le département d'État, ajoutant que M. Kerry soutenait l'initiative égyptienne de conciliation.

Dans son entretien téléphonique avec M. Nétanyahou, Barack Obama «a exprimé sa profonde inquiétude au sujet du nombre croissant de morts, dont un nombre croissant de civils palestiniens et la perte de soldats israéliens», indique le texte de la Maison-Blanche faisant part de l'entretien.

M. Obama a aussi «réaffirmé le droit d'Israël à se défendre».

M. Kerry, interviewé sur les émissions télévisées dominicales, avait auparavant lui-même suggéré qu'il se rendrait très bientôt au Proche-Orient notamment pour y rencontrer le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, également présent dans la région.

Au moins 469 Palestiniens ont été tués depuis le début du conflit à Gaza, dont plus de 100 dimanche, en faisant la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer