Nucléaire: rencontre É.-U./Iran le 14 janvier à Genève

Les chefs de la diplomatie américaine et iranienne,... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Les chefs de la diplomatie américaine et iranienne, John Kerry et Mohammad Javad Zarif lors d'une rencontre en novembre dernier à Vienne.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nucléaire iranien

International

Nucléaire iranien

Consultez notre dossier sur le nucléaire iranien »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les chefs de la diplomatie américaine et iranienne, John Kerry et Mohammad Javad Zarif, se retrouveront le 14 janvier à Genève dans le cadre d'un nouveau cycle de négociations sur le programme nucléaire de Téhéran, a confirmé vendredi Washington.

L'annonce avait été faite auparavant par la partie iranienne et les deux ministres discuteront de «la marche à suivre» pour les équipes de négociateurs américains et iraniens qui doivent se retrouver d'abord en bilatérale du 15 au 17 janvier, selon un responsable du département d'État. Suivront des pourparlers multilatéraux entre le groupe 5+1 (États-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) et l'Iran, sous l'égide de l'Union européenne, à partir du 18 janvier.

Dans le cadre des sessions de négociations internationales entre le groupe 5+1 et l'Iran, sous les auspices de l'UE, Américains et Iraniens ont pris l'habitude de se réunir en bilatérales quelques jours, avant d'être rejoints par les autres grandes puissances.

Ce sont MM. Kerry et Zarif qui mènent les discussions dans les moments critiques. Ceux-ci affichent une bonne entente.

Après le passage de M. Kerry à Genève le 14 janvier, la délégation américaine sera pilotée par la directrice politique du département d'État Wendy Sherman, ainsi que par l'ancien secrétaire d'État adjoint William Burns qui a mené toutes les négociations avec Téhéran, y compris celles secrètes dans les années 2011-2012.

Les grandes puissances et l'Iran tentent de sceller d'ici au 1er juillet 2015 un accord global sur le programme nucléaire de Téhéran, qui mettrait fin à plus de dix ans de crise diplomatique. Le 5+1 exige que l'Iran réduise ses capacités nucléaires afin d'empêcher qu'il puisse disposer un jour de la bombe atomique. Téhéran revendique son droit à une filière nucléaire civile complète et demande la levée totale des sanctions économiques internationales.

Ces négociations, qui ont redémarré en novembre 2013 sur la base d'un accord intérimaire gelant certaines activités sensibles de l'Iran en échange d'une levée partielle des sanctions contre l'économie iranienne, ont été prolongées en novembre dernier jusqu'à l'été prochain.

La venue de M. Kerry à Genève s'inscrit dans le cadre d'un nouveau voyage du secrétaire d'État qui doit quitter Washington tard vendredi pour l'Inde, puis la Suisse et la Bulgarie. D'autres étapes sont possibles, a précisé sa porte-parole Jennifer Psaki.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer