Trump menace de poursuivre les femmes qui l'accusent d'agression sexuelle

Donald Trump... (PHOTO Evan Vucci, AP)

Agrandir

Donald Trump

PHOTO Evan Vucci, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
Gettysburg, Pennsylvanie

Donald Trump menace de poursuivre toutes les femmes qui se sont manifestées au cours des derniers jours en l'accusant d'attouchements et d'agression sexuelle.

Lors d'un discours samedi à Gettysburg, en Pennsylvanie, Trump a déclaré que ces femmes sont «menteuses» et tentent de miner sa campagne.

Les poursuites seront intentées une fois l'élection présidentielle terminée, a-t-il dit.

Le candidat républicain a aussi dévoilé les premières mesures qu'il prendrait en cas de victoire à la présidentielle, un programme qui constituerait un sérieux tournant par rapport à l'ère Obama et permettrait selon le milliardaire de créer 25 millions d'emplois en dix ans.

L'homme d'affaires a développé son programme et précisé, point par point, les premières décisions il prendrait s'il accède à la Maison-Blanche. Des mesures qu'il a déjà pour la plupart évoquées ces derniers mois.

«Nous allons assainir le marais qu'est Washington DC et le remplacer par un nouveau gouvernement, du peuple, par le peuple et pour le peuple», a-t-il lancé. «Voici mon plan d'action sur 100 jours pour rendre sa grandeur à l'Amérique. C'est un contrat entre Donald J. Trump et les électeurs américains et ça commence par ramener honnêteté et responsabilité à Washington».

Pour renouveler la classe politique, le républicain voudrait commencer par instaurer une limite du nombre de mandats pour les élus du Congrès.

Au niveau économique, il veut renégocier le traité de libre-échange nord-américain (ALENA), et faire sortir les États-Unis du Partenariat transpacifique (TPP).

Donald Trump affirme aussi vouloir redévelopper la production d'énergies fossiles et annuler des milliards de dollars de paiements prévus aux Nations unies dans le cadre des programmes pour lutter contre le changement climatique.

Il souhaite par ailleurs suspendre l'immigration de personnes en provenance de pays où les vérifications de sécurité ne peuvent pas se faire correctement, et mettre en place un «contrôle extrême» aux frontières. Sans oublier le mur à la frontière avec le Mexique.

Bien sûr, il abolira la loi santé «Obamacare» mise en place par l'actuel président, et il prévoit 1000 milliards de dollars de dépenses d'infrastructures dans les 10 prochaines années.

Donald Trump veut aussi entre autres simplifier le code des impôts, faire baisser les taxes pour la classe moyenne de 35 % et rendre les frais universitaires plus abordables.

«Le 8 novembre, les Américains voteront pour ce plan de 100 jours pour restaurer la prospérité de notre pays, sécuriser nos communautés et améliorer l'honnêteté de notre gouvernement. C'est la promesse que je vous fais et si nous suivons ce projet, nous retrouverons un gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple», a-t-il conclu.

- Avec La Presse

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer