Obama dénonce «l'ignorance des affaires du monde» de Trump

Le président américain, qui a par le passé... (PHOTO CARLOS BARRIA, REUTERS)

Agrandir

Le président américain, qui a par le passé affirmé sa conviction que le magnat de l'immobilier n'accéderait pas à la Maison-Blanche, s'est aussi fait l'écho des inquiétudes des dirigeants de la planète qu'il rencontre régulièrement.

PHOTO CARLOS BARRIA, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
ISE-SHIMA, Japon

Le président américain Barack Obama a dénoncé jeudi «l'ignorance des affaires du monde» du républicain Donald Trump qui espère lui succéder à la Maison-Blanche en 2017.

«Nombre des propositions qu'il a formulées démontrent soit une ignorance des affaires du monde, soit une attitude cavalière», a déclaré M. Obama lors d'un point de presse en marge du sommet du G7, à Ise-Shima.

Le président américain, qui a par le passé affirmé sa conviction que le magnat de l'immobilier n'accéderait pas à la Maison-Blanche, s'est aussi fait l'écho des inquiétudes des dirigeants de la planète qu'il rencontre régulièrement.

«Ils suivent cette élection avec beaucoup d'attention. Je pense que l'on peut raisonnablement dire qu'ils sont surpris du candidat républicain», a déclaré M. Obama.

«Ils ne savent pas vraiment s'il faut prendre au sérieux certaines de ses affirmations. Mais ils sont, pour de bonnes raisons, ébranlés par ces dernières», a-t-il poursuivi.

«Nombre des propositions qu'il [Dobald Trump] a formulées démontrent soit une ignorance des affaires du monde, soit une attitude cavalière.»

Barack Obama,
président des États-Unis

Interrogé sur la primaire dans son propre camp démocrate, et la rivalité qui s'envenime par moments entre la grande favorite Hillary Clinton et le sénateur du Vermont Bernie Sanders, M. Obama a une nouvelle fois refusé de prendre position.

«Il est important pour nous d'essayer de terminer (la primaire) de telle manière que les deux camps soient fiers de ce qu'ils ont accompli», a-t-il affirmé.

Les responsables de l'administration Obama dénoncent régulièrement le caractère irresponsable de certaines propositions de Donald Trump, qui répète à l'envi que la présence militaire américaine en Asie coûte trop cher et a suggéré que Tokyo et Séoul se dotent de l'arme nucléaire pour faire face à la Corée du Nord.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer