Irak: 2500 djihadistes auraient été tués à Falloujah

Les forces spéciales irakiennes ont profité des frappes... (PHOTO HAIDAR MOHAMMED ALI, AFP)

Agrandir

Les forces spéciales irakiennes ont profité des frappes aériennes de la coalition américaine pour s'emparer des quartiers d'al-Shurta et d'al-Jughaifi, a expliqué à l'Associated Press le brigadier général Haider al-Obeidi.

PHOTO HAIDAR MOHAMMED ALI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Associated Press
BAGDAD

Les forces irakiennes ont délogé mardi les combattants du groupe armé État islamique de deux quartiers de la ville de Falloujah.

Un commandant irakien a indiqué que l'offensive lancée il y a un mois pour reprendre la ville a maintenant coûté la vie à quelque 2500 djihadistes.

Le gouvernement irakien avait annoncé, il y a quelques jours, la libération de Falloujah, le dernier bastion du groupe armé dans la vaste province d'Anbar, dans l'ouest du pays.

Les forces spéciales irakiennes ont profité des frappes aériennes de la coalition américaine pour s'emparer des quartiers d'al-Shurta et d'al-Jughaifi, a expliqué à l'Associated Press le brigadier général Haider al-Obeidi.

Il a ajouté que des ingénieurs militaires s'affairent maintenant à nettoyer les rues et les édifices des bombes qui s'y trouvent encore.

Le responsable des opérations antiterrorisme au sein de la mission pour reprendre Falloujah, le lieutenant-général Abdul-Wahab al-Saadi, a déclaré à un réseau local de télévision, lundi, qu'environ 2500 djihadistes ont été tués pendant l'offensive. Il n'a offert aucune preuve à cet effet et on estime qu'entre 3500 et 4000 militants se trouvaient dans la ville quand l'armée irakienne a donné l'assaut.

Le militaire affirme qu'environ 15% d'entre eux étaient des combattants étrangers. Plus d'un millier de combattants auraient aussi été capturés vivants.

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a annoncé mardi que plus de 85 000 personnes ont fui Falloujah et la région depuis le début de l'offensive. L'agence onusienne a demandé 17,5 millions de dollars US pour répondre aux besoins immédiats des réfugiés. Une porte-parole a prévenu que des milliers d'autres personnes prévoient probablement de fuir la ville.

Les djihadistes contrôlent toujours Mossoul, la deuxième plus grande ville d'Irak, et de vastes territoires en Syrie.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, prévient à ce sujet que le groupe armé a réussi à reprendre tout le terrain qu'il avait récemment perdu dans la province de Raqqa, dans le nord de la Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer