L'EI est devenu la principale menace terroriste

Des militants de l'EI paradent dans les rues... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Des militants de l'EI paradent dans les rues de Raqqa, dans le nord de la Syrie, le 30 juin 2014. Le groupe État islamique «est devenu la menace terroriste principale du fait de son califat autoproclamé en Syrie et en Irak, et sa capacité croissante à lancer et inspirer des attaques» à travers la planète, a estimé M. Clapper.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le groupe État islamique est devenu la principale menace terroriste mondiale, avec une «capacité croissante» à lancer des attaques sur toute la planète, a estimé mardi le coordonnateur du renseignement américain, James Clapper.

Aux États-Unis, la principale menace extrémiste islamiste est intérieure, venant d'Américains ou de résidents américains radicalisés, a-t-il également estimé dans son rapport annuel sur l'évaluation des menaces mondiales.    

Le succès des attaques d'extrémistes isolés à Chattanooga (Tennessee) en juillet contre un centre de réservistes de la Marine, et à San Bernardino «pourrait inspirer» d'autres personnes à commettre le même type d'attaque, «avec aucun ou peu» de signes avant-coureurs, selon M. Clapper.

Le groupe État islamique «est devenu la menace terroriste principale du fait de son califat autoproclamé en Syrie et en Irak, et sa capacité croissante à lancer et inspirer des attaques» à travers la planète, a estimé M. Clapper.

De son côté, «les groupes affiliés à Al-Qaïda ont montré leur résilience et sont prêts à enregistrer des avancées en 2016», malgré les efforts des États-Unis et de leurs alliés qui ont «significativement atteint» la direction du mouvement en Afghanistan et au Pakistan, selon M. Clapper.

M. Clapper est le coordonnateur des 17 agences de renseignement américaines, dont la CIA, la NSA ou le DIA (renseignement militaire).

Il est le principal conseiller du président américain en matière de renseignement.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer