Libye: violents affrontements entre l'EI et des combattants locaux

Un combattant assis dans un véhicule près de... (PHOTO GORAN TOMASEVIC, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Un combattant assis dans un véhicule près de Syrte, en mars 2015.

PHOTO GORAN TOMASEVIC, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
TRIPOLI

De violents combats à Syrte (nord) entre des hommes armés locaux et des djihadistes de l'organisation État islamique (EI) ont fait des dizaines de morts et de blessés depuis quatre jours, a indiqué un responsable local.

«Syrte vit une véritable guerre depuis mardi et la lutte féroce engagée par les combattants de la ville contre l'EI n'a jamais cessé», a précisé à l'AFP le responsable sous couvert d'anonymat.

Il n'a pas pu donner le nombre exact de victimes en raison de l'intensité des combats qui se poursuivent.

La Libye, profondément divisée, compte deux gouvernements, l'un à Tripoli sous le contrôle de la coalition de milices islamistes Fajr Libya, et l'autre, le seul reconnu par la communauté internationale, exilé dans l'est du pays.

Mardi, le gouvernement de Tripoli a annoncé le lancement d'une «opération pour libérer Syrte.»

Selon le ministère de la Défense, cette offensive comprend la participation «des jeunes de Syrte» et des forces aériennes.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, avec des combats sanglants entre groupes armés rivaux, et la montée en puissance du groupe État islamique.

Le gouvernement exilé dans l'est du pays a demandé à la communauté internationale d'«assumer sa responsabilité morale» contre l'EI, selon un communiqué publié jeudi sur Facebook.

Il a reproché aux grandes puissances d'utiliser le «deux poids deux mesures» concernant la lutte contre les djihadistes. «Ils combattent l'EI en Syrie et en Irak et ferment les yeux sur sa présence» en Libye, selon le gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer