Quatre journalistes européens arrêtés en Turquie à leur retour de Syrie

Après plusieurs jours de combat, les forces kurdes... (PHOTO BULENT KILIC, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Après plusieurs jours de combat, les forces kurdes ont pris mardi le contrôle de la ville syrienne frontalière de Tall Abyad, ce que les journalistes étaient allés couvrir.

PHOTO BULENT KILIC, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
ISTANBUL

Quatre journalistes étrangers, trois Italiens et un Français, ont été arrêtés jeudi soir par les forces de sécurité turques alors qu'ils tentaient de rentrer illégalement sur le territoire turc depuis la Syrie, a-t-on appris samedi auprès de Reporters sans frontières (RSF).

Les quatre journalistes ont été interpellés au poste-frontière de Mursitpinar (sud), face à la ville syrienne de Kobané, et devaient faire l'objet d'une procédure d'expulsion, a précisé l'agence de presse progouvernementale Anatolie.

Deux des journalistes italiens travaillent pour la radio télévision publique RAI et le journaliste français pour le quotidien Le Figaro, a précisé Anatolie.

«Samuel Forey était allé couvrir la reconquête de Tall Abyad, il était passé illégalement», a indiqué à l'AFP un rédacteur en chef en charge de l'étranger au Figaro, Philippe Gelie. «Cela a été plutôt bon enfant, il a même pu nous envoyer son papier depuis le commissariat», a-t-il ajouté, confirmant qu'il était «en cours d'expulsion».

Après plusieurs jours de combat, les forces kurdes ont pris mardi le contrôle de la ville syrienne frontalière de Tall Abyad, occupée jusque-là par les djihadistes du groupe État islamique EI).

Ces combats ont provoqué un nouvel exode d'au moins 23 000 réfugiés vers la Turquie, selon les autorités turques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer