É.-U.: six personnes accusées de soutien aux djihadistes

Selon la justice américaine, l'un des membres du... (Photo AP)

Agrandir

Selon la justice américaine, l'un des membres du groupe s'est rendu en Syrie et en Irak pour aider un groupe extrémiste.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Six personnes ont été inculpées pour avoir tenté de faciliter l'envoi d'argent et d'équipements militaires à des groupes extrémistes djihadistes en Irak et en Syrie, dont le groupe État islamique (EI), selon le ministère de la Justice.

Les six, tous originaires de Bosnie, ont été inculpés pour soutien à une organisation terroriste, selon l'acte d'accusation. Cinq d'entre eux ont été arrêtés, et le sixième est à l'étranger. Trois d'entre eux sont des citoyens américains.

Selon la justice américaine, l'un des membres du groupe s'est rendu en Syrie et en Irak pour aider un groupe extrémiste, tandis que les cinq autres collectaient des fonds pour plusieurs groupes, dont Al-Qaïda en Irak et le groupe de l'État islamique (EI).

Ces cinq sont aussi accusés d'avoir expédié des équipements militaires, dont des uniformes et des bottes.

«Empêcher l'approvisionnement en équipements, argent et hommes d'organisations terroristes comme le groupe État islamique reste une priorité absolue», a déclaré le ministre adjoint de la justice, John Carlin.

Deux des suspects ont aussi été inculpés pour avoir «conspiré pour tuer ou blesser dans un pays étranger».

Les accusés encourent des peines allant jusqu'à 15 ans de prison, et des amendes jusqu'à 250 000 dollars.

Le président de la commission du renseignement de la chambre des représentants, Devin Nunes, a salué ces inculpations. Elles montrent que l'EI est «une menace croissante», y compris aux États-Unis, a-t-il souligné.

Les six personnes sont Ramiz Zijad Hodzic, sa femme Sedina Unkic Hodzic et Armin Harcevic, tous trois du Missouri, Nihad Rosic de New York, Mediha Medy Salkicevic et Jasminka Ramic de l'Illinois, selon le ministère de la Justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer