L'EI a installé des camps d'entraînement en Libye

Les djihadistes du groupe État islamique (EI) ont installé des camps... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les djihadistes du groupe État islamique (EI) ont installé des camps d'entraînement dans l'est de la Libye et l'armée américaine les surveillent de près, a indiqué mercredi un général américain.

«Ils ont installé des camps d'entraînement» en Libye, où se trouvent quelque 200 djihadistes, a déclaré à des journalistes le général David Rodriguez, chef du commandement de l'armée américaine pour l'Afrique.

Le gradé américain a toutefois qualifié le phénomène de «très petit et naissant».

Interrogé pour savoir si ces camps d'entraînement deviendraient une autre cible de l'armée américaine, déjà engagée dans des raids aériens contre l'organisation EI en Syrie et en Irak, le général Rodriguez a répondu: «Non, pas maintenant».

Le groupe EI «a commencé ses initiatives dans l'est en introduisant des gens», a-t-il expliqué.

«Mais nous devons juste continuer à surveiller et à regarder cela de près à l'avenir pour voir ce qui se passe et si ça se développe toujours», a-t-il ajouté.

Les combattants du groupe EI en Libye ne sont pas des volontaires venus de l'étranger mais des membres de milices qui ont fait allégeance à ce groupe djihadiste, a précisé le général quatre étoiles.

Les États-Unis et l'Union européenne ont récemment fait part de leur «sérieuse préoccupation» au sujet de la montée de la violence en Libye.

Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi après une révolte de huit mois, les autorités de transition n'ont pas réussi à former une armée et à asseoir leur autorité sur les nombreuses milices qui font la loi dans le pays.

Les pays occidentaux craignent que ces troubles soient un terrain fertile pour les extrémistes, y compris le groupe EI, qui a déjà conquis de larges pans de territoires en Irak et en Syrie.

Selon des experts, la ville de Derna dans l'est de la Libye s'est déjà transformée en «émirat islamique» et est devenue le fief des partisans du groupe EI.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer