L'EI décapite un combattant kurde

Sur la vidéo diffusée par la branche de... (IMAGE YOUTUBE)

Agrandir

Sur la vidéo diffusée par la branche de l'EI dans la province de Ninive dans le nord de l'Irak, on peut voir un otage en tenue orange entouré par trois hommes en noir devant une mosquée à Mossoul. L'un des djihadistes décapite le combattant kurde.

IMAGE YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'État islamique

International

L'État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
BAGDAD

Le groupe djihadiste de l'État islamique (EI) a décapité un combattant kurde en Irak, mettant en garde la région autonome du Kurdistan contre d'autres exécutions si elle poursuivait sa coopération avec les États-Unis, a rapporté le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Washington mène depuis le 8 août des raids contre les positions de l'EI dans le nord de l'Irak, après que l'avancée des djihadistes vers le Kurdistan a jeté sur les routes des dizaines de milliers de personnes, dont un grand nombre de chrétiens et Yazidis, une minorité kurdophone non musulmane.

Sur la vidéo diffusée par la branche de l'EI dans la province de Ninive dans le nord de l'Irak, on voit un groupe de combattants kurdes retenus par le groupe, habillés en tenue orange. Trois d'entre eux demandent au président du Kurdistan irakien Massoud Barzani «et au gouvernement kurde de mettre fin à leur coopération» avec les États-Unis, selon SITE.

«Ne laissez pas l'Amérique intervenir dans notre région. Nos âmes sont entre vos mains (...) Toute erreur ou imprudence de votre part conduira à la (perte) de notre vie», dit notamment l'un des captifs selon SITE.

On voit ensuite un autre otage en tenue orange entouré par trois hommes en noir devant une mosquée à Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive, alors que sur une deuxième moitié de l'écran défilent des images montrant des rencontres entre dirigeants kurdes et américains. L'un des djihadistes décapite ensuite le combattant kurde.

La semaine dernière, l'EI avait diffusé une vidéo montrant la décapitation en Syrie du journaliste américain James Foley, et dans laquelle il menaçait un autre otage, Steven Sotloff, du même sort si les raids américains en Irak se poursuivaient.

Réputé pour sa cruauté, l'EI, groupe extrémiste sunnite né en 2006 en Irak sous un autre nom et réapparu avec toute sa force en 2013 en pleine guerre en Syrie, a proclamé fin juin un califat islamique sur les régions conquises dans ce pays et en Irak.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer