Syrie: l'assaut final contre Raqqa lancé «en début d'été»

Depuis le lancement en novembre de leur vaste... (PHOTO DELIL SOULEIMAN, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Depuis le lancement en novembre de leur vaste offensive pour reprendre Raqqa, les Forces démocratiques syriennes ont pu, avec le soutien aérien américain, s'emparer de larges zones dans la province du même nom. Elles ont également réussi à couper les principaux axes autour de la ville.

PHOTO DELIL SOULEIMAN, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les tumultes, conflits et guerres qui ont suivi le «Printemps arabe». »

Agence France-Presse
TABQA

L'assaut final contre Raqqa, principal fief du groupe État islamique (EI) en Syrie, sera lancé « en début d'été », vraisemblablement en « juin », par l'alliance arabo-kurde soutenue par Washington, a annoncé à l'AFP une commandante de cette coalition.

« Après la libération de Tabqa, nous en sommes à la quatrième phase [de la bataille de Raqqa] [...] L'assaut contre Raqa sera lancé en début d'été », a indiqué Rojda Felat, une commandante des Forces démocratiques syriennes (FDS), interrogée par l'AFP dans la ville de Tabqa, d'où les djihadistes ont été chassés mercredi.

« Nous nous félicitons de la prise de Tabqa et allons rassembler nos troupes » en vue de l'assaut final, qui sera lancé vraisemblablement au mois de « juin », a-t-elle dit.

L'assaut dépendra « des circonstances et des tactiques militaires », a encore indiqué la commandante.

La conquête mercredi de Tabqa (nord), après des semaines de combats, est l'une des plus importantes victoires des FDS, l'alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington qui affronte l'EI depuis 2015.

« Les campagnes militaires [contre l'EI] se poursuivront », a assuré Kahraman Hassan, commandant adjoint des FDS, lors d'une conférence de presse vendredi à Tabqa.

La conquête de Tabqa est intervenue au lendemain de l'annonce publique par les États-Unis de leur intention de fournir directement et pour la première fois des armes à la composante kurde des FDS, les Unités de protection du peuple kurde (YPG).

« Avec le début de l'assaut contre Ra Raqqqa [...], nous allons recevoir, comme ils [les Américains] nous l'ont promis, les armes et les véhicules blindés », a indiqué le commandant Hassan.

« Jusqu'à présent, ces armes ne nous sommes pas parvenues. Nous pensons que nous allons les recevoir bientôt », a -t-il indiqué.

L'annonce américaine a ulcéré la Turquie, alliée des États-Unis, car Ankara considère les YPG comme un groupe « terroriste ».

Les FDS sont dominées par les YPG, principal allié des Américains dans la lutte anti-EI en Syrie.

Depuis le lancement en novembre de leur vaste offensive pour reprendre Raqqa, les FDS ont pu, avec le soutien aérien américain, s'emparer de larges zones dans la province du même nom. Elles ont également réussi à couper les principaux axes autour de la ville.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer