Neuf morts dans l'explosion d'un bus à Damas

«Une charge placée sous le bus a causé... (PHOTO OMAR SANADIKI, REUTERS)

Agrandir

«Une charge placée sous le bus a causé l'explosion», a ajouté Sana, indiquant qu'une deuxième bombe avait été démantelée avant qu'elle n'explose.

PHOTO OMAR SANADIKI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
Beyrouth

Neuf personnes, dont six Libanais, ont été tuées dimanche dans un attentat contre un bus transportant des pèlerins chiites à Damas, une attaque revendiquée par la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front-Al-Nosra.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)  a fait état de 9 morts et 20 blessés dans cette attaque menée au coeur de la capitale syrienne, près du souk al-Hamidiyé.

Selon l'ONG, six des neuf morts sont Libanais. Les trois autres corps n'ont pas été identifiés. L'un d'eux est déchiqueté, ce qui va dans le sens d'une attaque suicide, a précisé l'OSDH.

L'agence libanaise qui a organisé le pèlerinage à Damas a confirmé dans un communiqué la mort de six Libanais et publié leurs noms.

La télévision syrienne d'information en continu, al-Ikhbariya, a montré des lambeaux de chair jonchant le sol ainsi que des hommes en tenue militaire en train de nettoyer l'autobus dont l'avant a été complètement détruit.

Sur des images filmées dans un hôpital on pouvait également voir des hommes et des femmes au visage ensanglanté recevant les premiers soins.

Le Front Al-Nosra a revendiqué cette attaque, affirmant sur Twitter l'avoir menée pour «venger» les sunnites en Syrie et en Irak.

«Un des héros du Front Al-Nosra a été capable d'entrer dans un bus transportant un grand nombre de chiites venant de la banlieue sud de Beyrouth au Liban (...) et a fait détonner sa ceinture d'explosifs au milieu du groupe», a-t-il expliqué.

S'adressant au mouvement chiite armé libanais Hezbollah, qui combat les rebelles majoritairement sunnites au côté des forces du régime syrien de Bachar al-Assad, Al-Nosra a averti que «ses attaques contre notre peuple ne resteraient pas impunies».

«Barbarie»

Le Hezbollah a dénoncé, dans un communiqué «l'attaque terroriste que des criminels takfiris (extrémistes sunnites) ont exécutée à Damas».

Cette attaque constitue «une preuve de la barbarie de ces terroristes qui ne servent qu'Israël», a-t-il ajouté.

L'agence officielle syrienne Sana a évoqué «une explosion terroriste dans un autobus», en donnant une autre version de l'attaque. «Une charge placée sous le bus a causé l'explosion», a-t-elle ainsi expliqué, indiquant qu'une deuxième bombe avait été démantelée avant qu'elle n'explose.

Un responsable de l'agence libanaise de voyages, Fadi Kheireddine, a indiqué que tous les passagers du bus -- qui peut transporter 52 personnes, selon lui-- étaient de nationalité libanaise.

«Le bus a quitté Beyrouth ce matin à 5h30 (22h30 hier, heure de l'Est)», a-t-il affirmé, sans pouvoir préciser le nombre des voyageurs. «Habituellement le bus est plein», a-t-il souligné.

Il a précisé que le bus avait fait une première escale au tombeau de Sayyida Roqaya, vénéré par les chiites, et devait se rendre à celui de Sayyida Zainab, dans le sud-est de Damas. L'explosion s'est produite près du premier tombeau.

M. Kheireddine a ajouté que l'agence, située dans la banlieue sud de Beyrouth, organisait tous les dimanches un voyage d'une journée en Syrie, malgré le conflit qui ravage ce pays depuis près de quatre ans.

Le centre de Damas a été relativement épargné par les violences. Mais les rebelles tirent régulièrement des roquettes sur la capitale depuis leurs bases entourant Damas.

Plus de 200 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011 et près de dix millions d'habitants ont dû quitter leur foyer à cause des violences.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer