Des caricatures de Mahomet dans le prochain Charlie Hebdo

Le prochain numéro de Charlie Hebdo devrait comporter des caricatures... (AFP, ANWAR AMRO)

Agrandir

Le prochain numéro de Charlie Hebdo devrait comporter des caricatures du prophète Mahomet.

AFP, ANWAR AMRO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats à Paris

International

Attentats à Paris

Le siège parisien du journal satirique français «Charlie Hebdo» a été la cible d'un attentat terroriste sanglant ayant coûté la vie à au moins 12 personnes dont son directeur de rédaction et dessinateur emblématique Charb et ses trois autres caricaturistes vedettes: Cabu, Wolinski et Tignous. Le pire attentat en sol français depuis 50 ans. Cet attentat a été suivi par deux attaques qui seraient vraisemblablement liées au carnage chez «Charlie Hebdo». »

Agence France-Presse
PARIS

Le prochain numéro de Charlie Hebdo, préparé par les rescapés de l'attaque sanglante contre le journal satirique à Paris, éreintera à son habitude politiques et religions, et comportera «évidemment» des caricatures du prophète Mahomet, selon l'avocat de l'hebdomadaire.

Interrogé sur la radio France Info de l'éventualité de la présence de dessins de Mahomet dans le prochain numéro mercredi, Me Richard Malka a répondu : «évidemment. On ne cédera rien, sinon tout ça n'aura pas eu de sens».

Le numéro à paraître mercredi, dit «des survivants», sera tiré à trois millions d'exemplaires et «traduit en 16 langues», a précisé lundi le médecin-chroniqueur Patrick Pelloux, sur la même radio.

Au lendemain des manifestations qui ont rassemblé près de quatre millions de personnes en France contre le terrorisme et pour la liberté d'expression, les auteurs du prochain numéro restent fermement sur leur ligne éditoriale.

«Nous nous moquons de nous, des politiques, des religions, c'est un état d'esprit», a souligné Me Malka.

En 2006, Charlie Hebdo avait reproduit des caricatures de Mahomet dont la publication par le quotidien danois JyllandsPosten avait déclenché de violentes manifestations. Depuis, le journal satirique français avait été la cible d'un incendie criminel de nombreuses menaces.

Les deux djihadistes qui ont abattu de sang-froid 12 personnes mercredi dernier au siège de Charlie sont sortis en criant : «Nous avons vengé le prophète! Nous avons tué Charlie Hebdo».

Pour Richard Malka, «on n'a jamais le droit de critiquer un juif parce qu'il est juif, un musulman parce qu'il est musulman, un chrétien parce qu'il est chrétien». «Mais vous pouvez dire tout ce que vous voulez, et les pires horreurs, et on les dit, sur le christianisme, le judaïsme et l'islam, car au-delà de l'unité des beaux slogans, c'est ça la réalité de Charlie Hebdo», a-t-il estimé.

Le numéro de mercredi sera réalisé uniquement par des membres de l'équipe du journal et ne comprendra donc pas de dessins de dessinateurs extérieurs, qui avaient publié d'innombrables croquis en hommage aux victimes après l'attentat.

Les rescapés ont été accueillis par le quotidien de gauche Libération, dans ses locaux parisiens.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer