Il n'y aurait pas eu de femme kamikaze dans l'assaut de Saint-Denis

Hasna Aït Boulahcen... (PHOTO ARCHIVES BFMTV/DH)

Agrandir

Hasna Aït Boulahcen

PHOTO ARCHIVES BFMTV/DH

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attaques à Paris
Attaques à Paris

Notre dossier spécial sur les attentats du 13 novembre à Paris. »

Agence France-Presse
PARIS

La cousine de l'organisateur présumé des attentats de Paris, Hasna Aït Boulahcen, décédée dans l'assaut donné mercredi par la police française en banlieue parisienne, n'est pas morte en kamikaze contrairement à ce qui avait été envisagé dans un premier temps, a-t-on appris vendredi de source policière.

Les enquêteurs ont d'emblée dit qu'une personne retranchée dans l'appartement de Saint-Denis visé par l'assaut s'était fait exploser, pensant qu'il s'agissait d'une femme. Mais c'est en fait un homme qui s'est fait sauter en kamikaze, selon la source policière.

Plus de détails à venir.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer