Naufrage en Thaïlande: le bilan s'aggrave à 18 morts

Le bateau était prévu pour 50 personnes et plus... (Photo LILLIAN SUWANRUMPHA, AFP)

Agrandir

Le bateau était prévu pour 50 personnes et plus de 100 personnes se trouvaient à bord, selon le chef de la police.

Photo LILLIAN SUWANRUMPHA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BANGKOK

Une douzaine de Thaïlandais étaient toujours recherchés lundi au lendemain du naufrage d'un bateau transportant des pèlerins musulmans sur le fleuve Chao Phraya, qui a fait 18 morts.

Dimanche après-midi, dans la ville touristique d'Ayutthaya à une heure au nord de Bangkok, ce navire avec plus d'une centaine de personnes à bord a coulé après avoir heurté la berge.

Les passagers ont été piégés à l'intérieur du bateau, très chargé, qui a pris l'eau à seulement quelques dizaines de centimètres de la rive. En pleine saison des pluies, le fleuve est agité par des courants forts et des milliers d'embarcations circulent chaque jour.

Dix-huit corps ont été sortis des eaux et 12 personnes sont toujours portées disparues, a précisé à l'AFP Rewat Prasong, le gouverneur adjoint d'Ayutthaya.

Lundi, trois corps ont été retrouvés par les plongeurs à l'oeuvre dans les eaux sombres du fleuve, sous les yeux de dizaines de proches des disparus et de curieux.

Quand le corps d'un enfant de huit ans est hissé sur la berge, des membres de sa famille s'effondrent en pleurs alors que le corps est rapidement placé sous un grand drap plastique blanc.

D'après les autorités, les victimes sont des Thaïlandais, aucun touriste ne se trouvait à bord du bateau. Parmi les deux personnes toujours recherchées, six sont des enfants.

« Le conducteur du bateau va être poursuivi pour conduite négligente », a indiqué Sudhi Puengpikul, chef de la police d'Ayutthaya et aussi pour « non respect des règles de navigation ».

« Le bateau était prévu pour 50 personnes et plus de 100 personnes se trouvaient à bord », a-t-il ajouté.

Les accidents de bateau sur le long de la côte ou entre les îles et sur les rivières sont très fréquents en Thaïlande. Dans ce pays d'Asie du Sud-Est, pourtant très touristique et plus riche que ses voisins, les règles de sécurité sont souvent mal appliquées: bateau bondé, peu de gilets de sauvetage, pilotes à la conduite hasardeuse.

La Chao Phraya traverse Ayutthaya, mais aussi Bangkok et des milliers de personnes l'empruntent pour leurs déplacements quotidiens.

Ayutthaya, fondée vers 1350, a été l'une des capitales du royaume de Siam, ancien nom de la Thaïlande. Lors de son âge d'or, la cité abritait trois palais et plus de 400 temples avant de tomber au XVIIe siècle aux mains des Birmans qui l'ont presque entièrement détruite.

Des millions de touristes s'y rendent chaque année. En 2015, près de 30 millions de personnes ont visité la Thaïlande, nouveau record pour le pays, qui attire notamment de plus en plus de Chinois. Le tourisme représente environ 10 % du PIB du royaume thaïlandais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer