AirAsia: la récupération du fuselage de l'avion échoue

Une nouvelle tentative de récupération du fuselage sera... (PHOTO YUDHA MANX, AFP)

Agrandir

Une nouvelle tentative de récupération du fuselage sera faite dimanche.

PHOTO YUDHA MANX, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
JAKARTA

Les Indonésiens ne sont pas parvenus à récupérer samedi le fuselage de l'Airbus d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 décembre en mer de Java et ont remonté quatre nouveaux corps de l'épave.

«Nous avons commencé aujourd'hui les opérations de récupération de la partie principale que nous espérons remonter dans la journée», avait annoncé à l'AFP S.B. Supriyadi, responsable de l'Agence de recherches et de secours.

Mais «nous avons échoué aujourd'hui», a-t-il ensuite déclaré à l'issue d'une deuxième tentative. «Les élingues (filins) se sont cassées et l'élément principal est retombé au fond de l'eau», a-t-il dit, précisant que plusieurs parties s'étaient détachées du fuselage de l'Airbus en retombant sur le fond marin.

Une nouvelle tentative de récupération du fuselage sera faite dimanche, a dit le responsable, ajoutant qu'un sonar avait détecté ce qui «pourrait être le cockpit», à environ 500 mètres de distance du fuselage.

La semaine dernière, le mauvais temps avait empêché les plongeurs d'atteindre cette partie du fuselage de l'Airbus A320-200 qui avait été repéré par un navire militaire au début du mois.

Samedi à l'aube, les plongeurs étaient descendus au fond pour fixer des sacs de flottaison au fuselage, a expliqué Rasyid Kacong, le responsable de la marine nationale qui conduit les opérations depuis le bateau de guerre indonésien Banda Aceh.

Cette première tentative avait échoué, les filins ayant cédé avant que le fuselage ait pu être remonté à la surface, a déclaré M. Kacong.

Quatre corps ont été récupérés lorsque les plongeurs ont essayé de remonter la principale partie de l'épave, portant à 69 le nombre des corps repêchés, selon les responsables.

La veille, de nombreux câbles et débris ainsi que des sièges flottant dans l'obscurité avaient empêché les plongeurs de pénétrer à l'intérieur de l'épave, a précisé M. Supriyadi

L'avion avait disparu des écrans radars une demi-heure environ après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour, avec 162 personnes à son bord.

Les boîtes noires -- l'enregistreur de vol contenant les conversations entre les pilotes et avec le contrôle aérien (enregistreur phonique), et le second enregistreur avec les paramètres de l'avion (vitesse, altitude, régime des moteurs, etc.) -- ont déjà été repêchées et sont actuellement analysées par les enquêteurs qui doivent présenter un rapport préliminaire le 28 janvier.

Le ministre indonésien des Transports, Ignasisus Jonan, avait révélé mardi en citant des données radar que l'avion d'Air Asia avait effectué une ascension trop rapide avant de décrocher et s'abîmer en mer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer