La capitale du Népal est paralysée par une grève générale

La grève avait été convoquée par une alliance... (PHOTO SIRA CHAYER, Archives LA PRESSE)

Agrandir

La grève avait été convoquée par une alliance d'une trentaine de partis d'opposition.

PHOTO SIRA CHAYER, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
KATMANDOU, Népal

La capitale du Népal a été essentiellement paralysée, mardi, par une grève générale organisée par l'opposition politique.

Des écoles, des commerces et le réseau de transport en commun ont tous dû fermer leurs portes.

La grève avait été convoquée par une alliance d'une trentaine de partis d'opposition, pour dénoncer la décision du gouvernement de présenter unilatéralement une ébauche de Constitution la semaine prochaine.

La police dit avoir arrêté 71 militants qui tentaient de faire respecter la grève.

Des policiers ont aussi utilisé des matraques de bambou pour repousser des manifestants qui s'en prenaient à un autocar qui avait continué à circuler.

Sept autocars et camions auraient été vandalisés, mais on ne rapporte pas de blessures graves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer