Corée du Sud: les données de 20 millions de cartes de crédit volées

Les données volées incluent en général les noms... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les données volées incluent en général les noms des clients, le numéro de sécurité sociale, le numéro de téléphone, les chiffres inscrits sur les cartes de crédit ainsi que leur date d'expiration.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
SÉOUL

Les données personnelles d'au moins vingt millions d'utilisateurs de cartes bancaires ou de crédit en Corée du Sud ont été volées ou piratées par des employés indélicats ces dernières années, ont confirmé dimanche les régulateurs financiers, après une nouvelle affaire.

La police a arrêté un employé de Korea Credit Bureau (KCB), une firme qui évalue la capacité à rembourser de particuliers. Il est soupçonné d'avoir volé les données confidentielles de clients de trois sociétés de cartes de crédit qui employaient ses services.

Il vendait ensuite ces données à des sociétés de marketing téléphonique, dont les directeurs ont également été arrêtés en début de mois, ont indiqué la police et les Services de surveillance financière (FSS), le régulateur national.

En décembre, un employé de Citibank Korea avait été arrêté pour avoir dérobé les données personnelles de 34 000 clients de l'établissement.

Et en 2012, la police avait mis la main sur deux pirates informatiques sud-coréens, qui avaient subtilisé les données personnelles de 8,7 millions de clients auprès du numéro deux des opérateurs de téléphonie mobile du pays.

Les données volées incluent en général les noms des clients, le numéro de sécurité sociale, le numéro de téléphone, les chiffres inscrits sur les cartes de crédit ainsi que leur date d'expiration, a précisé le FSS dimanche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer