Mexico et Washington nient que Trump ait évoqué l'envoi de troupes au Mexique

Le président mexicain Enrique Peña Nieto et son homologue... (Archives AFP, Yuri Cortez)

Agrandir

Le président mexicain Enrique Peña Nieto et son homologue américain Donald Trump.

Archives AFP, Yuri Cortez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MEXICO

Mexico et Washington ont démenti mercredi une information selon laquelle le président Donald Trump aurait évoqué la possibilité d'envoyer des troupes américaines au Mexique pour lutter contre les cartels de la drogue.

Selon une journaliste mexicaine, Dolia Estevez, se référant à des sources «confidentielles» américaines et mexicaines, M. Trump aurait formulé cette menace lors d'un entretien téléphonique d'une heure qu'il a eu vendredi avec le président mexicain Enrique Peña Nieto.

D'après cette journaliste, M. Trump aurait déclaré qu'il devrait «peut-être» envoyer des troupes au Mexique pour vaincre les cartels, car «les soldats mexicains ne font pas bien leur boulot», selon des informations publiées sur un site internet mexicain, proyectopuente.com.mx.

La présidence mexicaine et la Maison-Blanche ont démenti catégoriquement cette information.

«C'est un mensonge plein de mauvaise foi», a déclaré à l'AFP le porte-parole de la présidence du Mexique, Eduardo Sanchez.

La Maison-Blanche a elle aussi nié que M. Trump ait évoqué l'envoi de troupes américaines en territoire mexicain.

Dans leurs communiqués officiels diffusés vendredi, les deux gouvernements avaient fait état d'une conversation «constructive et productive». M. Trump avait indiqué lors d'une conférence de presse que la conversation avait été «très, très amicale».

Cet échange téléphonique entre les deux présidents était intervenu en pleine crise diplomatique entre les deux pays voisins, la plus grave depuis des décennies.

M. Peña Nieto avait annulé un voyage prévu à Washington après que M. Trump eut signé un décret lançant le projet de construction d'un mur à la frontière entre les deux pays pour lutter contre l'immigration illégale et réaffirmé son intention d'en faire payer le coût au Mexique.

Les deux chefs d'État avaient constaté lors de leur conversation téléphonique leurs divergences et s'étaient engagés à maintenir le dialogue, selon leurs communiqués respectifs.

M. Trump s'est par ailleurs engagé à renégocier voire à abroger l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui associe les États-Unis, le Canada et le Mexique.

Les autorités mexicaines ont annoncé mercredi que la renégociation de cet accord - qualifié de «désastre total» par M. Trump -  devrait débuter en mai.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer