Exclusif

Cessez-le-feu en Colombie: Ottawa débloque une aide de 57 millions

La Colombie a la triste réputation d'être le... (PHOTO RAUL ARBOLEDA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

La Colombie a la triste réputation d'être le pays où il y a le plus de victimes de mines antipersonnel après l'Afghanistan.

PHOTO RAUL ARBOLEDA, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement canadien annoncera aujourd'hui l'aide qu'il accordera à la Colombie pour les prochaines années, dans la foulée de la signature d'un cessez-le-feu entre le gouvernement et les FARC la semaine dernière.

Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international... (PHOTO DAVID BOILY, Archives LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international

PHOTO DAVID BOILY, Archives LA PRESSE

Cette aide, qui atteint 57 millions de dollars, ira à cinq projets financés sur une période de trois à cinq ans à compter de l'année en cours, a appris La Presse.

L'une des enveloppes, d'une valeur de 12,5 millions entre 2016 et 2021, viendra en aide à l'organisme HALO Trust pour éliminer les mines qui affligent la population sur une partie du territoire. La Colombie a la triste réputation d'être le pays où il y a le plus de victimes de mines antipersonnel après l'Afghanistan, avec plus de 11 000 depuis 1990. 

C'est la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, qui doit en faire l'annonce à la suite de sa rencontre bilatérale avec le président colombien Juan Manuel Santos à Bogota aujourd'hui.

«Le moment est bien choisi pour aller de l'avant et faire en sorte que la population sente que la paix va avoir un impact direct sur le développement et sur leurs vies.

»

Marie-Claude Bibeau
Ministre du Développement international

Le président colombien et le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont signé un cessez-le-feu à Cuba la semaine dernière, dans l'espoir de mettre un terme aux affrontements qui font rage depuis plus de 50 ans. Le cessez-le-feu doit marquer une étape cruciale en vue d'un éventuel accord de paix, qui sera soumis à un référendum.

Donner la priorité à l'aide aux femmes

Deux des projets visent plus particulièrement les femmes. Un montant de 20 millions sera accordé au Fonds de fiducie à multiples partenaires des Nations unies pour l'après-conflit en Colombie, afin d'aider notamment les femmes et les filles à s'épanouir et prendre part au processus de paix.

Une autre enveloppe de 4,5 millions doit aider les institutions financières locales à créer des produits de crédit et de microfinancement. Elles pourront ainsi épauler les femmes en milieu rural pour leur permettre d'acquérir des connaissances de base dans le domaine financier.

Ces projets s'accordent avec les priorités qui se dessinent pour le gouvernement Trudeau en matière d'aide internationale, a indiqué la ministre Bibeau, alors qu'elle mène des consultations jusqu'à l'automne pour déterminer les orientations de son ministère au cours des années à venir.

« Ça se confirme partout où je vais [...], la conclusion qu'il faut donner aux femmes les moyens de faire des changements », a-t-elle précisé.

Sa rencontre d'aujourd'hui avec le président de la Colombie a pour but de lui réitérer l'appui du Canada dans le cadre du processus de paix, un moment qu'elle qualifie d'historique, mais aussi de « lui expliquer que ma priorité sera de sortir les femmes et les filles de la pauvreté et de leur donner les moyens de pouvoir être des facteurs de changement et de paix dans toutes les communautés », a ajouté la ministre.

Les deux autres enveloppes iront à un projet d'indemnisation des victimes du conflit armé dans trois municipalités (18,9 millions sur cinq ans) et à l'éducation des enfants dans le sud-ouest du pays (1,5 million sur quatre ans).

Ces contributions porteront l'aide bilatérale du Canada à 50 millions pour l'année en cours en Colombie, une hausse de 20 millions par rapport à l'année dernière. 

Le conflit en chiffres

220 000

Les affrontements ont causé la mort de plus de 220 000 personnes et déplacé plus de six millions de Colombiens. On évalue le nombre de disparus à environ 45 000.

7000

Estimation du nombre de combattants des FARC aujourd'hui

1964

Année lors de laquelle les guérilleros communistes ont trouvé refuge dans la jungle. Ils ont fondé les Forces armées révolutionnaires de Colombie deux ans plus tard.

6

Enlevée par les rebelles, la femme politique franco-colombienne Ingrid Betancourt est demeurée captive pendant plus de six ans, entre 2002 et 2008.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer