Colombie: saisie record de 8 tonnes de cocaïne

La cocaïne était empaquetée dans 359 sacs de... (PHOTO POLICE COLOMBIENNE/AFP)

Agrandir

La cocaïne était empaquetée dans 359 sacs de toile et dissimulée sous une chape de ciment recouvrant une cache de 2,50 de profondeur.

PHOTO POLICE COLOMBIENNE/AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BOGOTA

La police colombienne a annoncé dimanche une saisie record de huit tonnes de cocaïne dans une bananeraie du nord-ouest du pays, où le clan Usuga, principal gang criminel du pays, avait dissimulé la drogue sous une chape de ciment.

«Félicitations opération à Turbo, plus grosse saisie de drogue de notre histoire», a twitté le président colombien Juan Manuel Santos.

Dans un communiqué, la police colombienne a expliqué avoir découvert «environ huit tonnes de cocaïne appartenant au clan Usuga» dans une plantation de bananes à Turbo, un village de la région d'Uraba (nord-ouest), frontalière du Panama.

Cinquante commandos de la police nationale ont participé à l'opération lancée dimanche à l'aube avec le soutien de deux hélicoptères Black Hawk.

La cocaïne était empaquetée dans 359 sacs de toile et dissimulée sous une chape de ciment recouvrant une cache de 2,50 de profondeur. Selon la police, elle appartenait au numéro 2 du clan Usuga, Roberto Vargas Gutierrez, alias «Gavilan» (L'Épervier).

Trois suspects ont été arrêtés lors de l'opération, mais trois autres ont réussi à prendre la fuite.

Selon le ministre colombien de la Défense Luis Carlos Villegas, une partie de ces paquets, soit environ 1,5 tonne, était destinée «à l'exportation».

La cocaïne saisie vaut «au prix de la rue à New York» 250 millions de dollars, a précisé le ministre.

«C'est la prise de drogue la plus importante jamais réalisée sur le territoire colombien», s'est félicité le ministre qui a toutefois précisé que des saisies légèrement supérieures avaient déjà été réalisées en mer.

Ces derniers mois, les autorités ont lancé une importante offensive contre les bandes criminelles, et particulièrement le clan Usuga. Début mai, le président Santos avait annoncé que les saisies de cocaïne depuis le début de l'année avaient déjà atteint un record avec 87,5 tonnes.

Le Clan Usuga, bande criminelle la plus redoutée de Colombie et issue de la démobilisation des milices paramilitaires d'extrême droite entre 2003 et 2006 sous la présidence d'Alvaro Uribe, est considéré par les autorités comme responsable de l'envoi de tonnes de cocaïne à l'étranger, notamment vers l'Amérique centrale et les États-Unis.

La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, composant de base de la cocaïne. Selon le dernier rapport de l'ONU, elle a exporté quelque 442 tonnes de cette drogue en 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer