Brésil: l'épidémie de dengue a fait 693 morts cette année

En mai, la ville de Piracicaba avait lâché... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

En mai, la ville de Piracicaba avait lâché 100 000 moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la maladie.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Au moins 693 personnes sont mortes de la dengue au Brésil, une maladie tropicale transmise par un moustique, la plupart dans l'État de Sao Paulo, un record depuis 1990 quand les cas ont commencé à être recensés.

«693 décès en raison de la dengue ont été confirmés (du 4 janvier au 29 août), ce qui représente une hausse de 70% par rapport à la même période en 2014, quand 407 décès avaient été notifiés», selon un communiqué du ministère de la Santé.

Cela dépasse déjà le record de décès antérieur enregistré en 2013, avec 674 morts sur toute l'année.

Au total, 1,41 million de Brésiliens ont contracté la dengue depuis Le début de l'année, ce qui équivaut à 1979 cas pour 100 000 habitants.

L'État de Sao Paulo, le plus peuplé du Brésil, a enregistré à lui seul 667 500 cas de dengue, une maladie qui provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires et peut être mortelle sous sa forme hémorragique.

Samedi, la maire de Sao Paulo, Paulo Haddad, a promulgué une loi qui autorise les agents sanitaires à entrer de force, «dans les cas extrêmes» et en cas de refus des propriétaires, dans les maisons, pour pulvériser les lieux avec les produits qui combattent la dengue et la fièvre chikungunya.

En mai, la ville de Piracicaba, à 160 km de Sao Paulo, avait lâché 100 000 moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la maladie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer