La tempête Erika s'intensifie au large de la Guadeloupe

Les rafales se sont intensifiées atteignant jusqu'à 85 km/h... (PHOTO LYNNE SLADKY, ARCHIVES AP)

Agrandir

Les rafales se sont intensifiées atteignant jusqu'à 85 km/h au passage d'Erika à 205 kilomètres à l'ouest de la Guadeloupe à 15 h GMT, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

PHOTO LYNNE SLADKY, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MIAMI

La tempête tropicale Erika s'est renforcée jeudi à son passage à quelque 200 kilomètres à l'ouest des côtes de la Guadeloupe, placée en vigilance orange comme la Martinique, Météo France maintenant Saint-Martin et Saint-Barthélémy en vigilance rouge.

Les rafales se sont intensifiées atteignant jusqu'à 85 km/h au passage d'Erika à 205 kilomètres à l'ouest de la Guadeloupe à 15 h GMT, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Elle se dirigeait vers l'ouest à une vitesse de 26 km/h et devrait modifier sa trajectoire vers l'ouest-nord-ouest dans la journée, menaçant Porto Rico, Haïti et la République dominicaine, selon les météorologues américains. Sa force ne devrait pas varier de façon notable au cours des prochaines 48 heures.

Saint-Barthélémy et Saint-Martin restaient en «vigilance rouge fortes pluies et orages» jeudi matin, selon le bulletin de Météo France, qui maintenait la Guadeloupe et la Martinique en «orange» pour «fortes pluies et orages» à l'approche d'Erika.

«La tempête s'est légèrement intensifiée à nouveau cette nuit en passant à proximité du nord de la Guadeloupe, les vents maximaux près du centre sont de 85 km/h avec des rafales entre 100 et 120 km/h», indiquait Météo France à 9 h GMT (5 h à Montréal).

Les météorologues attendaient de «fortes pluies orageuses avec de fortes rafales de vent sous les orages» sur la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique et «dans une moindre mesure» Sainte-Lucie.

Erika devrait provoquer quelque 75 et 125 millimètres de précipitations. Porto Rico, la République dominicaine, Haïti, les îles Sous-le-Vent et les îles Vierges pouvant recevoir jusqu'à 200 mm, selon le NHC.

Les autorités haïtiennes et de la République dominicaine ont appelé les habitants à la plus grande vigilance avant l'arrivée d'Erika, prévue pour la fin de la semaine.

«L'ensemble du pays est menacé par des pluies diluviennes et aussi des vents qui, s'ils ne sont pas d'intensité cyclonique, sont suffisamment dangereux pour nous», a expliqué mercredi Ronald Sémelfort, le directeur du centre national de météorologie d'Haïti (CNM). Les intempéries sont souvent dévastatrices dans le pays le plus pauvre de la Caraïbe.

À Porto Rico, les autorités ont fermé les écoles jeudi et suspendu le transport maritime.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer