Chili: la fille d'Allende, première femme à la tête du parti socialiste

Mme Allende avait déjà marqué les esprits le... (Photo Reuters)

Agrandir

Mme Allende avait déjà marqué les esprits le 11 mars 2014 en devenant le première femme à prendre la présidence du Sénat chilien.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La sénatrice Isabel Allende, fille de l'ancien président du Chili Salvador Allende renversé en 1973 par le général Augusto Pinochet, va prendre la tête du Parti socialiste chilien, première femme à diriger cette formation.

«Nos décomptes montrent que la liste de la sénatrice Allende a réuni une majorité», a déclaré lundi l'ex-sénateur Camilo Escalona, principal adversaire de la sénatrice, lors d'une conférence de presse au lendemain du scrutin.

Le PS a élu dimanche ses représentants dans tout le Chili. Le parti désignera son président lors de son prochain Comité central en mai.

Plus tôt, Mme Allende, sénatrice pour la région d'Atacama (nord), s'était proclamée vainqueur du vote, revendiquant disposer de 60% des représentants.

Se présentant comme la «prochaine présidente du PS», elle a salué un «événement historique» dans la vie de ce parti qui «sera (pour) la première fois en 82 ans» d'existence dirigé par une femme.

Mme Allende avait déjà marqué les esprits le 11 mars 2014 en devenant le première femme à prendre la présidence du Sénat chilien. Ce jour-là, elle avait passé l'écharpe présidentielle à Michelle Bachelet, une autre femme socialiste.

Agée de 70 ans, elle est la fille de l'ex-président Salvador Allende, qui avait également dirigé le Sénat trois ans avant d'être élu à la présidence, en 1970.

Salvador Allende s'est donné la mort au palais présidentiel de le Moneda au cours du coup d'Etat militaire lancé contre lui le 11 septembre 1973.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer