Rio oublie sécheresse et crise pour entamer ses carnavals de rue

La préparation des costumes a commencé à Rio... (Photo Leo Correa, AP)

Agrandir

La préparation des costumes a commencé à Rio de Janeiro, qui entame samedi un marathon de carnavals de rue.

Photo Leo Correa, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Loin de la crise économique et la sécheresse dans le sud du Brésil, les habitants de Rio entament samedi un marathon de carnavals de rue, à 15 jours de l'ouverture officielle de la « grande folie », qui culminera avec les défilés des écoles de samba.

Tout le sud-est est frappé par une grave sécheresse, avec pour conséquence que le niveau des barrages est au plus bas, tandis que l'économie est en berne, l'année 2014 s'étant terminée sur une quasi-stagnation du PIB, selon les évaluations des experts.

La situation est bien plus grave à Sao Paulo qu'à Rio de Janeiro, mais l'eau y manque déjà dans certains quartiers.

Cependant, pas moins de quarante « blocos » (défilés de rue) sont prévus pour ce week-end dont dix-sept samedi après-midi qui rassembleront plus de 50 000 fêtards au total, selon les prévisions de la mairie.

Parmi les plus attendus figure celui de la célèbre « Banda d'Ipanema », avec ses nombreux travestis qui défilent derrière des camions surmontés de haut-parleurs crachant de la samba à plein tube sur l'avenue qui longe la plage d'Ipanema, rendue célèbre par la bossa nova de Tom Jobim et Vinicius de Morais, « la Fille d'Ipanema ».

Comme de nombreuses rues sont fermées à la circulation, la mairie a déployé près de 300 agents supplémentaires pour renseigner les automobilistes sur les trajets alternatifs. Les effectifs de la police ont aussi été renforcés.

Dimanche, les « blocos » seront dans la rue dès 9 h du matin.

Pour participer à ces défilés largement arrosés à la bière afin de braver la chaleur, chacun s'habille comme il le veut, déguisé ou pas.

En parallèle de ce carnaval de rue, les grandes écoles de samba feront leurs répétitions en soirée sur le sambodrome.

Le carnaval officiel de Rio débute le 13 février et s'achève le 18, mais son apogée aura lieu les 15 et 16, dates auxquelles les écoles de samba se disputeront le titre de « championne du carnaval 2015 ».

Le ministère du Tourisme table sur des recettes de 1,2 milliard de réais (près de 500 millions de dollars) pour la ville avec les 900 000 touristes attendus pour la semaine du carnaval.

L'entreprise municipale du tourisme de Rio, Riotur, prévoit que 200 000 personnes défileront dans les 40 « blocos » de la ville ce week-end.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer